AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Sam 11 Fév - 3:05

Calisto soupira, il venait se prendre une belle baffe de la part d'une fille, et il ne pouvait pas lui donner la pareille parce qu'on ne frappait pas les femel... Les personnes du sexe faible. C'était dans son éducation, une règle générale incontournable. En fait toute cette histoire avait été crée par un vil Gryffondor (et oui les Serpentards ne sont pas tous des monstres et les lions des anges, cassons un peu le stéréotype voulez-vous.) qui détestait l'espagnol. Enfin le détestait, disons plutôt qu'il s'amusait à ses dépends! A son insu, il avait mit la main sur le derrière d'une fille juste quand Calisto passait et s'était vite échappé. L'adolescente s'était retournée et avait mis une claque au premier garçon qu'elle voyait près de sa personne: la pauvre victime du complot.

Le jeune mannequin avait eu beau s'expliquer, rien n'y avait fait. Du coup Calisto montant sur ses grands chevaux lui avait déclamé que de toutes manières, c'était une chance pour elle, vu son physique, personne ne voudrait plus jamais lui toucher le derrière. D'accord c'était petit mais quand même, lui mettre une gifle sans chercher d'explications, en se pensant assez belle pour oublier la thèse possible de l'accident avant même celle du complot c'était encore plus fort. L'adolescent sur ce avait quitté les lieux, la tête fièrement levée et la démarche somme toute et bien malgré lui très... féminine.

Arrivé dans le parc, l'adolescent se laissa choir contre un arbre. Au moins ici pas de femel... filles en vue. Il sortit un livre et commença tranquillement à bouquiner, n'ayant pas la tête à étudier mais souhaitant ne s'accorder aucun moment de répit. épuisé malgré tout le jeune sorcier rangea son gros livre d'histoire de la magie pour simplement soupirer, fermant doucement les yeux tout en massant son poignet à demi paralysé encore douloureux parfois. Il faisait bon mais une petite brise froide parcourait toutefois les lieux, plongeant vicieusement sous les vêtements du frêle garçon. Ce dernier en rouvrit les yeux, étonné lorsqu'une brise plus malicieuse que les autres s'infiltra plus profondément dans son tee-shirt. Resserrant sa cape contre lui le jeune modèle se redressa, sauf qu'il n'avait pas vu une personne passer à ce moment et en voulant partir, alors qu'il quittait son arbre, il la heurta de plein fouet et se retrouva le derrière dans l'herbe, le souffle coupé. Vu son poids de souris ce n'était guère étonnant, mais son "assaillant" comment s'en était-il sorti? Oh mince... C'était une fille apparemment. Qu'allait-il donc lui arriver encore?!

-Salut... Désolé, je regardais ailleurs, pas de mal?

[HJ: tu peux être la fille bousculé ou juste assister à la scène, si tu y assistes juste, tu peux jouer l'autre personne. Cela s'appelle un PNJ: personnage non joueur... ça anime parfois les rps et on invente leurs réactions sur le coup sans approfondir leur caractère etc sauf pour certains de nos PNJ à nous récurrents; le tout étant de ne pas en abuser! Voili voilou Si tu as une question n'hésite pas. ]
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Ambrose
5ème année
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 15 ans
Humeur : Souriante
Epouvantard : Gabriel avec une autre.

Bourse en peau de Mok'
PM:
35/100  (35/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Sam 11 Fév - 10:50

Alicia comme tous les jours de la semaine prépara ces affaires pour aller en cours, elle se vêtit de son uniforme et enfila sa cape en dernier.
Elle attrapa les quelques livres dont la jeune fille avait besoin, elle sortit de la salle commune des Poufsouffles.

La jeune fille était bousculée dans la cohue des élèves, ces amies était déjà partie vers la salle de cours, la jeune fille comme à son habitude était en retard mais elle désirait se mettre plus à la tâche et participer plus assidument à ses cours.

Alicia continua son chemin, elle entendit une sorte de querelle entre un jeune homme et une jeune fille mais n'y prêta pas attention, la jeune Poufsouffle était trop timide pou s'arrêter et regarder ce qu'il se passait. Alicia se dépêcha mais envoyant l'heure passée trop tard elle était en retard.

Tant pis se dit elle, j'irais au prochain cours, elle n'aimait pas déranger et rentrer dans la salle de cours quand celui-ci avait commencé, cela serait d'attirer l'attention sur elle et ne pouvait supporter les regardent qui serait retourner sur elle. Alicia décida d'aller prendre l'air dans le parc en attendant le prochain cours qui se déroulerait dans quelques heures.

Pour ne pas qu'on la repère pour ne pas avoir été à un cours, elle se précipita dans le parc marchant tête baissée, Alicia ne regarda pas devant elle.

La jeune fille fut bousculée, elle a failli trébucher et se retrouver sur les fesses mais se rattrapa et redressa la tête, un jeune homme de son âge apparemment qu'elle n'avait jamais vu auparavant.

Le garçon s'excusa, il n'avait pas vu la jeune fille non plus et celle-ci trop pressée d'aller se mettre dans un coin du parc n'a pas regardé non plus devant elle.


- Je...je suis désolée je ne regardais pas non plus devant moi, tu vas bien ?

D'un air timide Alicia sourit au garçon, lui tendit la main pour l'aider à se relever.

- Je m'appelle Alicia Ambrose.

Alicia regardait le garçon, elle a remarqué qu'il était de Gryffondor de part son uniforme, gênée par la situation qu'elle tête en l'air aujourd'hui, j'aurais dû rester tranquille se dit-elle.

- Tu n'as pas de mal ?

Elle se mit à rire car finalement la situation peut être gênante mais humoristique aussi, elle s'abaissa pour reprendre un livre qui était tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Sam 11 Fév - 17:04

Bon, cette gamine n'avait pas l'air aussi dangereuse que ses consoeurs. Trop jeune pour être une mini Amazone sans doute, tant mieux. Le Gryffondor se redressa, s'aidant de la main proposée par la Poufsouffle. Bon à ce stade, c'était vraiment de la gentillesse, donc apparemment, aucune baffe ne viendrait, chouette. Le jeune sorcier se décontracta, comme tous les garçons de son âge il avait un peu de mal à faire face aux mystérieuses créatures qu'étaient les filles, évidemment les règles sociales impliquaient que tout jeune homme devait s'intéresser à son sexe opposé, du coup les adolescents se jetaient timidement, plus ou moins tard dans le bain, faisant fi de leurs propres désirs cachés pour jouer à ce grand jeu naturel. Heureusement il n'y avait pas que ça dans la vie. Calisto repéra avant tout la sympathie de cette étudiante qui paraissait aussi timide que lui. Quel joli "couple" ils formaient là dans le froid, sous des rayons au moins aussi timorés qu'eux.

-Sí... Estoy bien. Merci. Moi c'est Calisto.

L'adolescent évitait toujours de donner son nom de famille qu'il détestait, il ne supportait pas ses parents et sa soeur pour ce qu'ils lui avaient fait et les avait autant reniés qu'eux l'avaient fait, fou de rage qu'après autant de maltraitances avérées, protégés ils n'aient pas pu être jugé. Qui plus est cette famille était connue pour être dans le colimateur de la justice magique alors le Gryffondor faisait tout pour se différencier d'eux.

-Pas de mal et toi?

Demanda-t-il en retour, voyant que la jeune fille se préoccupant plus d'autrui que d'elle même n'avait pas répondu à sa première question. Le sorcier se mit lui aussi à rire en époussiétant son uniforme quelque peu froissé, cherchant ensuite son livre. Il tendit la main gauche vers la brunette pour enlever quelques brins d'herbe qui y étaient restés collés, espérant qu'elle ne le prendrait pas mal. Raison pour laquelle il ne lui nettoyait que les épaules bien sûr.

-C'est agréable de finir les cours aussi tôt dans la journée, dommage qu'il fasse frío. Enfin froid.

L'espagnol sourit maladroitement, malgré le fait qu'il vivait ici depuis 4 ans il avait gardé son accent espagnol caractéristique ainsi que quelques charmantes fautes, sans compter son habitude à glisser quelques expressions dans ses mots. Heureusement il était compréhensible, enfin, tout cela ne remontait pas le niveau du badinage entamé. En effet il ne savait pas de quoi parler, du coup le voila aux prises avec une conversation des plus banales et affligeantes à ses yeux... Il discutait des classes et du beau temps. Enfin bon, on faisait avec ce qu'on avait.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Ambrose
5ème année
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 15 ans
Humeur : Souriante
Epouvantard : Gabriel avec une autre.

Bourse en peau de Mok'
PM:
35/100  (35/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Sam 11 Fév - 20:11

La jeune fille n'avait pas pour habitue à parler aux garçons, elle se rappela qu'à la rentrée un jeune homme est venue l'aider pour son sac qui était déchiré et là elle bouscule un autre jeune homme cette année Alicia voulait se faire des amis mais pas se faire remarquer comme elle ait fait déjà plusieurs fois depuis le début. Alicia poussa un soupir.

Le garçon lui répondit gentiment avec un accent et de drôle de mots qu'elle ne connaissait pas. Elle fut ravie de savoir que le jeune homme n'a pas eu mal et dans la précipitation la demoiselle avait oublié de répondre à sa question.

- Enchanté Calisto, oui...oui je vais bien merci.

Alicia apprécia que Calisto ne pris pas mal son rire par rapport à la situation. La jeune fille eut un petit mouvement de recul quand le jeune homme lui enleva quelques bruns d'herbe sur les épaules, ces joues se sont mis à rosir. Alicia passa ses mains dans ses cheveux pour enlever quelques bruns d'herbe qui pouvaient encore peut être s'y loger.

- Tu as un drôle d'accent, tu es espagnol ?

Même si la jeune fille n'avait jamais voyagé à l'orphelinat moldus, il y avait la télévision où elle pue découvrir un peu le monde par conséquent l'accent du jeune homme lui rappelèrent certains reportages sur l'Espagne.

- Oui cela est agréable de finir les cours aussi tôt, même si j'ai raté les derniers, le froid ne me dérange pas je suis habituée.

Alicia avait l'impression que le jeune homme était ou aussi intimidé qu'elle surtout quand le Gryffondor lui a sourit un peu maladroitement, la jeune fille rougie un peu plus encore et baissa la tête pour ne pas que le jeune homme ne le remarque.


- Voudrais-tu aller faire un tour dans un endroit plus chaud peut être ?

Alicia se sentait très maladroite car elle était très timide surtout avec les jeunes gens qu'elle ne connaissait pas, elle voyait bien que le jeune homme était aussi bloqué qu'elle sur la conversation, était-il très timide sous son apparence qui paraissait sûre de lui.

La jeune fille espérait faire plus ample connaissance. Peut-être dans un endroit plus convivial pour détendre l'atmosphère entre les deux jeunes gens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Lun 13 Fév - 21:15

-Gagné chica, tu as deviné. Tu as devant toi un pur produit andalou...

Répondit fièrement Calisto, bien que ce dernier n'ait guère envie de parler de sa famille, il se montrait enchanté de ses origines, peut-être parce que là bas; il ne se rendait pas compte du monstre qu'était son père et était encore heureux. L'Espagne était alors idéalisée, la vie était plus dure, la famille n'avait pas toujours mangé à sa faim mais le garçon s'était senti aimé, choyé par les siens bien qu'il ne se soit jamais entendu avec sa soeur, mais au moins son père ne le touchait pas physiquement, sa mère lui faisait des gâteaux quand c'était possible, et il avait des jeux. Pas de magie noire, quelques préceptes de supériorité sanguine jamais pris aux sérieux par le

mauvais disciple qu'il était mais on lui pardonnait à cause de son jeune âge. Oui, en Espagne, l'adolescent avait vraiment été heureux! Tout lui manquait, l'ambiance, le fait de se coucher tard, traîner dans les rues à 11H du soir pour un enfant de son âge avec ses parents était normal, se lier avec des inconnus... Mange à 14 ou 15H, peu importe! Mais ici en Angleterre il faisait froid, on vouvoyait les personnes, il ne fallait pas faire de grands gestes ou parler trop fort, seulement discuter avec des gens connus sous peine de passer pour le "bicho raro" ( l'étrange bestiole) du coin, voir un monstre en devenir. Saluer un peu trop chaleureusement un/une inconnue faisait de vous quelqu'un de dangereux, de peu fréquentable et de mal éduqué.

-Et toi tu es Anglaise à 100% j'imagine, non? Comme la plupart des... Hum... Anglais en Angleterre quoi.-ce n'était pas un reproche, juste de la curiosité nappée d'un peu d'humour innocent.- Allons dans une salle vide

Proposa le sorcier en souriant légèrement, moins mal à l'aise face à Alicia désormais. Sa collègue qui semblait avoir son âge à peu près avait l'air spontanée, moins "Anglaise" que les autres. Peut-être pourrait-il profiter de cette bouffée de gentillesse pour reprendre un peu du poil de la bête. Bien que solitaire en général Calisto aimait retrouver ses amis de temps à autre et s'en faire de nouveaux, il était méfiant de nature mais pas asocial bon plus.

-Qu'est-ce que tu as raté comme cours? Au fait je crois que nous sommes dans la même année non? Mais nous ne devons pas avoir les mêmes options si c'est le cas parce que je n'avais plus cours là.

Le jeune mannequin croyait se souvenir avoir repéré cette nouvelle tête cette année. Sa "profession" lui permettait de deviner l'âge des gens assez facilement car il avait apprit quelles parties du corps trahissaient la date de naissance, quand se formait la poitrine chez une fille etc, pour savoir ce qu'il fallait mettre en valeur selon l'âge du public dans les poses. L'adolescent reconnaissait aisément les visages aussi, il avait l'habitude de remarquer les détails, après avoir passé des années sous les feux des flash et avoir aidé ses comparses de l'agence à se préparer pour leurs séances. Les photographes les plus gentils lui enseignaient aussi leurs "trucs", et il avait malgré lui apprit tout ceci bien qu'être modèle n'était pas une passion mais un gagne pain et un passe temps. Quoiqu'il en soit c'était une jolie fille, peut-être pas une "top model" mais elle était naturelle, bien proportionnée et avait des cheveux sublimes. Mais ce qui comptait c'était surtout que la demoiselle était gentille.

L'adolescent la mena donc galamment dans une salle vide, elles étaient nombreuses à Poudlard vu la taille du château, certaines étaient même magiques! Enfin celle-ci était juste normale, on pouvait sentir l'odeur de la craie et un peu de l'enfermement aussi mais ce n'était pas désagréable et surtout il faisait chaud à l'intérieur.

-Qu'est-ce que tu veux faire plus tard? Moi je ne sais pas du tout

Question basique certes mais intéressante, le jeune mannequin s'assit sur une des tables, croisant délicatement une jambes. De sa main valide il s'amusait à entortiller ses boucles brunes. Son idée n'était pas du tout de prendre la pose ou une autre bêtise mais ça lui donnait au moins une consonance devant la jeune fille et il se sentait moins cruche.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Ambrose
5ème année
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 15 ans
Humeur : Souriante
Epouvantard : Gabriel avec une autre.

Bourse en peau de Mok'
PM:
35/100  (35/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Mar 14 Fév - 0:14

- L'Andalousie ? Il doit faire chaud là-bas, ton petit accent sonne bien.

Alicia trouva son accent assez drôle peu habitué à entendre un accent du soleil dans un pays ravagé par la pluie.

- Oui je suis Anglaise à 100%.

Répondit la Poufsouffle en rigolant au trait d'humour du jeune homme.
En effet Alicia est née en Angleterre, dans la banlieue de Londre, elle grandit heureuse jusqu'à la disparition subite de son père où elle se retrouva à l'orphelinat. La demoiselle n'aimait pas évoquer son passé car cela éveillait encore des souvenirs encore trop douloureux.
Le faite de se retrouver dans cette école lui faisait rappeler son père et l'imaginait dans les couloirs, heureusement le seul souvenir qui lui restait était le médaillon pendu autour de son cou avec une photo de ses parents à l'intérieur.

Calisto semblait bien connaître cette partie du collège tout en continuant à répondre à ces questions elle le suivit aux détours des couloirs et arrive dans une salle de classe vide des plus simples du collège sans magie.

- Ce que j'ai raté comme cour euh...euh...bien avec la bousculade je ne sais plus mais cela n'est pas du tout....dans mes habitudes ! mais je dois avouer que je suis tête en 'air. Nous sommes dans la même année, nous ne sommes pas par hasard dans le même cours de sortilège ?

Le cour de sortilège d'il y a quelques jours quel souvenir, Alicia se souvint d'un coup, qu'il y avait un jeune homme qui ressemblait étrangement à Calisto qui avait loupé son sortilège, la jeune fille pouffa de rire mais sans voulut aussitôt.

- Ce n'ai pas toi par hasard qui a eue un problème de sortilège ?

En entrant dans la salle la jeune fille s'assied en face du garçon, et réfléchie par rapport à son futur, Alicia ne savait pas quoi lui répondre car elle était indécise, elle remarqua que Calisto jouait avec sa mèche, il avait l'air moins timide qu'à la rencontre.

- Je ne sais pas non plus.

Alicia croisa les jambes, remis sa mèche derrière son oreille pour qu'elle ne tombe pas sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Dim 26 Fév - 22:19

[HJ: pardon du retard, j'ai eu un bug d'inspiration^^ Et là encore... C'est assez moyen :/ ]

-Euh , c'est moi, j'ai eu un problème quand il faut tourner le poignet de tel façon tout ça... Et merci pour mon accent, moi je ne l'aime pas. J'aimerais parler bien anglais. Enfin de toutes manières il parait que les natifs adorent toujours les accents des étrangers, et que les concernés détestent le leur.

Pudiquement Calisto rangea sa main abîmée derrière lui-au même moment que lorsqu'il avait changé de conversation.- tandis qu'il s'installait plus confortablement sur sa chaise, surpris de la voir le copier en croisant ses jambes et en tirant sur des mèches de cheveux. Sur une fille, cette gestuelle était normale, moins gênante, elle pourrait même être considérée comme sexy. Chez lui, d'un point de vue "logique" disons c'était un peu ridicule, si délicatement soit effectuée cette mise en scène. Toussotant comme pour se donner contenance et excuser à la fois son "attitude", l'adolescent décroisa les jambes, essayant d'aborder un air neutre et laissant ses bouclettes brunes tranquilles.

La conversation était retombée, sans doute par timidité, Alicia n'avait pas renchéri et n'avait rien demandé de plus. Du coup les adolescents se retrouvèrent en chien de faïence à attendre une réaction de son interlocuteur qui lui permette de rebondir. Calisto tâcha de trouver que dire, mais faire face à une fille n'était pas si facile. Bon d'accord, il vivait avec Lyssandra tout l'été, sa colocataire de chambre dans l'association... Sauf que Lyssandra n'était pas une "vraie" fille, elle était lesbienne et voulait avoir recours à la chirurgie pour devenir un homme, du coup ce n'était pas trop difficile de la voir comme une sorte de compagnon de chambrée. La "maison" devait bien être un des seuls foyers où les chambres étaient quasiment et obligatoirement mixtes vu les préférences de ses invités. Enfin bref, tout était différent d'ici. Trop "adapté" selon Calisto qui ne voulait pas prendre de sales habitudes et se laisser aller. Se fustigeant intérieurement de ce fait pour avoir laisser paraître certaines choses qu'il avait à cœur de cacher, l'adolescent sauta de sa table pour aller à la fenêtre, regardant à travers tant par curiosité que pour s'occuper et se donner contenance.

-Tu as beaucoup d'amis ici?

Demanda-t-il finalement en s'attendant à la voir raconter comment étaient telle ou telle connaissance, qui elle avait la chance de côtoyer ou qui ne lui convenait pas, car en général dans ce genre de confidences, surtout chez les filles, il n'y avait qu'un pas entre la description d'amis et d'ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Jennifer Ambrose
5ème année
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 15 ans
Humeur : Souriante
Epouvantard : Gabriel avec une autre.

Bourse en peau de Mok'
PM:
35/100  (35/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   Mer 29 Fév - 22:50

[HJ je comprend ne t'inquiète pas en ce moment aussi j'ai des problèmes d'inspirations]

L'adolescent répondit à Alicia toujours avec son petit accent charmant d'ailleurs, qu'il n'aimait pas son accent et préférait parler mieux l'anglais.

- Si tu le désires je pourrais t'apprendre un peu mieux parler l'anglais cela ne me dérange pas. Pour ce qui est de mon accent cela ne me dérange pas, je suis ainsi et c'est comme ça.

Le garçon avait vite changé de conversation, pourquoi là t'il fait ? il y avait-il un problème, il avait l'air mal à l'aise et changea de position. Alicia rangea sa mèche derrière son oreille et sourit à Calisto.

- Tu as l'air gêné ? Tu...enfin comment dire tu aeis d'un autre côté sex... ? cela ne me dérange pas. Tu as vite changés de conversations mais ton poignés cela est grave si tu as des problèmes pour le bouger ?

Alicia ne savait pas comment abordés tous ces sujets qui avaient l'air de mettre mal à l'aise Calisto, elle n'osa pas continuer la conversation plus loin que cela. La jeune fille laissa les questions trop personnelles de côtés et comprendrait si le jeune homme ne voulait pas en parler.

Tout comme elle par rapport à ses parents décédés ou de parler de l'orphelinat, il avait le droit de ne pas en parler si cela le gênait de trop. Alicia comprenait que chacun avait son jardin secret et une histoire profondes propre à chacun qui ne voulait pas en parler.


- J'ai quelques amies que je compte sur les doigts de la main. J'ai fait connaissance de Maïwenn une jeune fille de Poufsouffle gentille, un peu timide tout comme moi et Gabriel mon petit copain de Gryffondor. Peut-être les connaît tu ? et toi ?

Alicia ne connaissait pas grand monde à vrai dire une adolescente qui reste timide et même si elle a quelques amies préfèrent parfois rester seule. Peut-être qu'avec Gabriel en sa compagnie, elle s'ouvrirait au monde qui l'entoure et aborder plus les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les filles, ces créatures dangereuses [PV Alicia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Créatures dangereuses, vous en vouliez, en voilà une. [Cours × Ouvert aux 5ème, 6ème et 7ème années]
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Créatures rares et nommés - Ered Luyn
» les filles et le hobby...
» Haiti, 4éme parmi les 10 plus dangereuses destinations du monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Exterieur :: Le Parc et le Lac-