AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stephen A. Miller
Directeur de l'université Dumbledore
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/02/2012
Age du personnage : 45 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
78/100  (78/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Ven 24 Fév - 10:49

Ce matin-là, Stephen avait décidé de prendre sa demi-journée, voire sa journée. Certes, il avait la rentrée à l'université Dumbledore à préparer, cela n'allait pas tarder. Les élèves y rentraient quelques jours plus tard qu'à Poudlard et la rentrée à l'école de sorcellerie avait lieu. Mais là, Stephen était tellement dans ses papiers depuis quelques jours qu'il en avait mal au crâne par moments. Après s'être levé, il décida donc de ne pas recommencer à rentrer dans ses dossiers, du moins pour la matinée. Selon ce qu'il allait décidé de faire, il rentrerait chez lui ou pas dans l'après-midi pour travailler un peu mais là, dans un premier temps, alors qu'il était environ 9h du matin, Stephen Alexander Miller, Directeur de l'Université Dumbledore, décida déjà de prendre son petit déjeuner tranquillement tout en feuilletant la Gazette pour connaître les nouvelles. Rien de particulier dans le sommaire mais il la lut quand même. Même si c'était des petits potins divers, il y avait malgré tout toujours quelque chose à apprendre et puis, Stephen aimait bien cela : prendre son petit déjeuner au calme, quand il le pouvait, prendre son temps pour le faire, tout en feuilletant le journal.

Environ 1/2 h plus tard, petit déjeuner fini, Stephen alla prendre sa douche puis cela fait, il s'habilla. Il était environ 10h. Qu'allait-il bien pouvoir faire ? Rester chez lui ? Glander ? Sûrement pas, ce n'était pas son truc. Soudain, une idée lui traversa l'esprit. Pourquoi ne pas aller un peu se détendre au Chemin de Traverse et encore mieux, pourquoi ne pas aller dans la boutique de Farces et Attrapes des Frères Weasley ? Il était rare, bien rare même que Stephen se rende là-bas mais là, il avait envie de prendre du temps pour lui, de se divertir un peu, il en avait grand besoin. Allez ! Aussitôt pensé, aussitôt fait ! Il transplana au Chemin de Traverse, pile devant la boutique des deux jumeaux. Enfin, il n'en restait plus qu'un désormais, l'un ayant trouvé malheureusement la mort dans la grande bataille de Poudlard en 1998.

Stephen rentra dans la boutique et se mit à parcourir les rayons tranquillement, prenant son temps. Quelques minutes plus tard, alors que la porte s'était déjà certainement ouverte plusieurs fois pour laisser entrer ou sortir des clients sans que Stephen le perçoive tant que cela, la porte d'entrée de la boutique s'ouvrit, laissant alors entrer un jeune homme qui devait sûrement être encore étudiant, à Poudlard, il semblait trop jeune pour être à l'université déjà, même en première année. En tout cas, Stephen ne l'avait encore jamais vu. Et ce jeune homme, sans que le Professeur Miller sût encore pourquoi attira l'attention de Stephen qui le regarda durant quelques instants, avec une paire d'oreilles à rallonge dans les mains, article de la boutique que venait de prendre Stephen dans les mains quelques instants auparavant, l'homme ayant trouvé cela amusant en rayon.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Tonapani
6ème année
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 16 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
42/100  (42/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Ven 24 Fév - 13:12

Lundi matin ! Gabriel se lève à l'école, dans son dortoir de la maison Gryffondor. Il est encore sous le choc de ce qui s'est passé la veille, de sa bêtise qui lui a fait perdre Alicia si vite alors qu'il est fou amoureux d'elle. Il va tout faire pour la récupérer. La veille au soir, Gaby avait croisé la jeune fille dans la grande salle qui l'avait complètement ignorée alors que tout entre eux avait commencé là. Quel dommage qu'il ait ainsi tout gâché par une stupide bêtise qu'il regrettait amèrement. Se voir ignorer de celle qu'il aimait avait encore plus anéanti le rouge et or qui avait cherché à l'aborder mais non en vain. Gabriel en aurait pleuré mais devant tout le monde, non ! Il refoula donc ses larmes même si ses larmes auraient peut-être fait un certain effet sur la jaune et noire mais pleurer en public n'était pas viril, pleurer en public n'était pas le genre du jeune homme qui se retint donc.

La fin du repas ce dimanche soir arriva, le Gryffondor retint ses larmes jusqu'au couvre-feu. Là, il éclata en sanglots seul dans la salle commune, sur un fauteuil. Il ne voulait voir personne. Pas son genre de fuir les autres mais là, il voulait être seul. Il finit par aller se coucher, les yeux rougis d'avoir pleuré. Il ne dormit pas de la nuit, du moins pas en début de nuit, obnubilé par Alicia qui hantait ses pensées, qu'il souhaitait récupérer, remuant dans sa tête les différents moyens dont il disposait. Aucune idée ne vint, il ne pouvait réfléchir sereinement, il ne s'aperçut pas qu'il s'endormit tard dans la nuit, sur le matin, vers 4 h du matin peut-être, voire plus tard. En tout cas, il se réveilla en sursaut, un cauchemar, il ne pouvait pas récupérer Alicia dedans.


- Ho non ! Je la récupèrerai ou alors je ne m'appelle plus Gabriel Tonapani !!

Il ne se rendit pas compte qu'il avait parlé à voix haute. Ce n'est qu'en voyant la réaction de ses camarades déjà levés qui le regardaient qu'il prit conscience qu'il avait parlé à voix haute. Il ne dit rien, il n'était pas d'humeur à s'engager dans une conversation, il alla faire sa toilette, s'habilla. Sous la douche, Gabriel prit sa décision, les cours commençaient ce matin mais il n'irait pas, il ne serait de toute façon aucunement serein durant les cours, cela ne servait à rien. Pas son genre de sécher des cours et encore moins durant le premier jour mais là, il ne pouvait s'y rendre, du moins ne voulait pas s'y rendre. Il devait récupérer sa belle. Mais comment ? Une idée lui vint alors qu'il était en train de s'habiller : la boutique des frères Weasley, au Chemin de Traverse. Certes, c'était initialement une boutique de farces et attrapes mais Gabriel y allait de temps en temps et savait qu'il y avait là-bas de quoi faire également des cadeaux en tous genres. Oui ! Il irait là-bas mais comment ? Il n'avait pas encore son permis de transplanage...La poudre de Cheminette ! Gabriel finit de s'habiller. Il attendit ensuite dans la salle commune que ses camarades se rendent en cours et une fois la salle vide, Gabriel prit dans son sac, dans une petite boîte, de la poudre de cheminette. Il s'approcha du feu de la salle commune, lança la poudre dedans et dit clairement : "Chemin de Traverse". Il se mit alors à tourbillonner pour se rendre au bon endroit. Il arriva enfin à destination quelques minutes plus tard dans l'une des cheminées du Chemin. Ne cherchant pas à reconnaître où il était, Gabriel sortit aussitôt de la boutique en question, il savait que ce n'était pas celle où il voulait se rendre.

Quelques minutes plus tard, il poussait la porte de la boutique des frères Weasley. Il se dirigea de suite vers les cadeaux en tout genre qui étaient indiqués par un plan de la boutique à l'entrée. Pour rejoindre le rayon en question, étant tellement dans ses pensées, tellement triste, il ne regardait pas forcément où il allait, prenant le chemin le plus court possible pour cela. Il bouscula un homme qui en tomba ce qu'il avait dans la main. Gabriel, sur le moment, n'eut même pas envie de s'arrêter, n'étant pas d'humeur à s'excuser, à engager quelque conversation que ce soit mais il se ravisa, par politesse. L'homme était en plus, plus âgé que lui.


- Je vous prie de m'excuser Monsieur, je...j'avais la tête ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Stephen A. Miller
Directeur de l'université Dumbledore
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/02/2012
Age du personnage : 45 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
78/100  (78/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Ven 24 Fév - 18:19

Stephen ne savait donc pas pourquoi ce jeune homme-là avait attiré son attention mais l'occlumens ne savait pas encore que le jeune homme allait encore plus attirer son attention. dans les minutes qui allaient suivre. Après avoir regardé ce jeune homme entrer, Stephen reporta son attention sur ces fameuses oreilles à rallonge et sur ce qui concernait leur fonctionnement qui était sur la boîte. Stephen était donc plongé dans sa lecture de ce mode d'emploi quand il se sentit bousculé et faillit en tomber à terre mais ce ne fut heureusement que les oreilles à rallonge qu'il tenait qui tombèrent à terre. Il se baissa aussitôt pour les ramasser et quand il se releva, il vit un jeune homme, à quelques pas de lui, qui semblait déjà avoir fait quelques pas depuis la bousculade et ce jeune homme s'excusa en disant qu'il avait la tête ailleurs.

Stephen ne sachant pas à qui il avait affaire et n'aimant aucunement ce genre de comportement, bloqua aussitôt son esprit, par pur réflexe, même s'il avait affaire à un jeune homme. Certes, ce dernier s'était excusé mais un peu tard selon l'oclumens car le jeune homme avait semblé initialement vouloir ne pas s'excuser.


- Ce n'est pas grave, ça arrive !

Il venait de parler d'un ton froid, bourru, sec, sans l'ombre d'un sourire.

- Dire Bonjour en début de phrase aurait été encore mieux, surtout après avoir bousculé quelqu'un, jeune homme.


Même ton employé. Une remise en place qu'aimait parfois faire Stephen quand il le jugeait nécessaire. Se faire marcher sur les pieds, pas son truc du tout. Etre froid au premier abord quand il connaissait pas, ça il connaissait par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Tonapani
6ème année
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 16 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
42/100  (42/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Sam 25 Fév - 12:12

Houlalala ! Quel ton froid, cordial le mec dis donc ! Voilà ce qu'était en train de penser Gabriel en entendant la phrase et en sentant ce ton bourru, voire légèrement agressif de l'homme qu'il avait bousculé. Certes, Gabriel était en tort mais bon sang, il n'avait pas fait exprès de bousculer quelqu'un, Ho ! Fallait un peu s'arrêter de se prendre pour Dieu sur Terre, là ! Surtout que là Gabriel était tellement mal, tellement énervé d'avoir mal agi envers Alicia qu'il savait pas s'il allait pouvoir retenir ses nerfs contre quelqu'un qui venait de lui parler aini. D'accord, la personne en question était un adulte à qui le Gryffondor devait le respect, ça pas de soucis, mais pour être respecté soi-même, ne fallait-il pas aussi respecter les autres ? C'est comme une fois, dans un bus moldu, à Marseille, le bus n'était pas très plein, Gaby monte dans le bus, paye sa place bien sûr, avec un ticket, comme il se doit dans leurs transports en commun et va s’asseoir. Il avait avec lui un sac à dos avec quelques affaires personnelles. Comme le bus n'était pas très plein, le jeune homme avait donc posé son sac sur le siège vide à coté de lui. Et à l'arrêt suivant, étaient alors montées deux personnes âgées qui en voyant le sac de Gaby à côté de là où il était assis, se mettent à parler de l'irrespect de Gaby car bien sûr, personne ne pouvait s'asseoir à côté du jeune homme et cela, sans s'adresser directement au jeune homme. Gaby s'était alors retourné vers les femmes qui osaient ainsi parler du jeune homme dans son dos sans le connaître, et leur avait alors dit quelque chose du genre "Ne vous inquiétez pas hein, si quelqu'un veut venir à côté de moi, j'enlèverai mon sac" Et l'une des deux personnes âgées avait alors répondu quelque chose comme "Encore heureux, manquerait plus que ce soit pas le cas"...Houlala ! Heureusement que Gaby était de bonne humeur ce jour-là car sinon il aurait répondu quelque chose car il s'était senti pas du tout respecté par ces deux personnes âgées qui avaient permis de le juger aussi rapidement, tout ça parce qu'il était plus jeune qu'elle.

Bref, aujourd'hui, Gabriel estimait être un peu dans la même situation avec celui qu'il venait de bousculer. Il se sentait quelque part irrespecté vu comment lui avait parlé la personne qui était un sorcier comme lui, cela était certain, vu l'endroit où tous deux se rencontraient.


- Je me suis excusé, c'est bon ho ! La prochaine fois, je m'excuserai pas, tiens ! Et là, vous pourrez dire ou penser que j'ai été impoli !

Punaise, fallait pas le chercher aujourd'hui Gaby, hein ! Mais bon, le jeune homme n'était pas ainsi au fond de lui, ses mots envers l'homme venaient de sortir tout seul, il n'aurait jamais osé dire ce genre de choses en étant de bonne humeur, du moins pas de manière aussi cash.

- Je vous prie de m'excuser, je me suis un peu emporté mais...voilà, je ne suis pas bien du tout aujourd'hui, j'ai...

Qu'était donc en train de faire Gabriel là ? De commencer à se confier à un inconnu ? Et pourquoi donc ? Surtout vu la façon dont avait commencé à lui parler cet inconnu ? Devait-il continuer ? Gabriel ne savait guère mais il devait parler à quelqu'un de ce qui lui était arrivé et pourquoi pas cet homme après tout ? Qui sait, il n'était peut-être pas aussi froid dans le fond qu'il y paraissait, non ? A voir ! Allez, autant continuer, il verrait bien, il avait de toute façon besoin de vider son sac.

- J'ai perdu l'amour de ma vie, enfin je pense qu'elle est récupérable mais voilà, j'ai fait une connerie. Avant elle, j'étais coureur de jupons mais voilà, elle m'a ouvert les yeux, je sais aujourd'hui n'aimer qu'elle seulement, mais j'ai fait une bêtise, j'ai osé caresser la joue d'une fille hier, je sais pas ce qu'il m'a pris, je ne suis pas allé plus loin que cela, j'ai aussitôt retiré ma main de sa joue comme si j'avais été brûlé. Je regrette, je l'ai aussitôt dit à la fille mais voilà, ma dulcinée a vu ce que j'avais fait et bien sûr, maintenant elle m'en veut, elle m'ignore, je veux la reconquérir, elle me rend dingue. Je...je suis désolé Monsieur, je ne sais pas pourquoi je vous raconte tout cela, je vais vous laisser, faites comme si je ne vous avais rien dit, pardon de vous avoir fait perdre votre temps, quelques minutes de votre temps à écouter les stupidités d'un jeune comme moi.


Gabriel allait donc continuer son chemin, tâcher de trouver comment reconquérir le coeur de sa belle mais l'homme le retint en lui disant "Attendez jeune homme, ne partez pas si vite !"
Revenir en haut Aller en bas
Stephen A. Miller
Directeur de l'université Dumbledore
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/02/2012
Age du personnage : 45 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
78/100  (78/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Sam 25 Fév - 12:57

Stephen et son ton bourru, et sa froideur initiale quand il ne connaissait pas quelqu'un. Cela lui jouait parfois des tours, il en était tout à fait conscient, la preuve pas plus tard qu'avec ce jeune homme qu'il avait abordé en effet très froidement mais c'était tout lui cela, d'être aussi froid et il l'était encore plus depuis la perte de sa femme, encore plus méfiant. C'était plus fort que lui, il savait que parfois cela choquait certaines personnes cette façon d'aborder en premier lieu mais il ne souhaitait pas changer, cela lui permettait quelque part de mettre un rempart entre lui et certaines personnes, de plus fermer encore son esprit aux autres quand il le souhaitait, même s'il était oclumens.

Mais là, en entendant le récit du jeune homme, ça troubla Stephen qui se dit alors que dans le cas présent, il avait été en effet lui-même un petit peu sec avec l'étudiant, il était certain que c'en était un, même s'il connaissait pas encore son âge. Ce jeune homme qui lui résuma donc son histoire avec une fille pour qui il avait craqué mais avec qui il avait déconné et qu'il le regrettait. Cela toucha Stephen même si lui-même n'avait jamais agi ainsi envers les femmes. Bien qu'il ait été toujours assez bien de sa personne, attirant parfois les femmes, il n'avait aucunement cherché à profiter d'elles. Mais il comprenait tout à fait que certains agissent ainsi, cela arrivait parfois et Stephen n'était pas du genre à juger. Agir ainsi en plus pouvait parfois aider à comprendre un jour que ce n'était bien pour personne que de faire cela. C'est ce que semblait avoir compris ce jeune homme, semblant tant regretter son geste, c'est pour cela que Stephen fut quelque part touché par le récit du jeune garçon et qu'il lui avait donc dit d'attendre alors que celui-ci s'apprêtait à partir.


- Votre récit m'a touché jeune homme, je suis désolé d'avoir parlé sur ce ton mais c'est mon caractère. Bref, je comprends votre désarroi. Pour la reconquérir, il vous faut être patient, faire le premier pas vers elle envers elle, avec une petite attention en plus. Peut-être vous d'ailleurs là pour lui acheter quelque chose ? Mais ceci étant que mon humble avis, je ne crois pas que ce sera ici que vous trouverez votre bonheur mais peut-être plus chez les moldus.

Stephen, s'exprimant toujours très sérieusement avec le jeune homme, s'avérait être cependant un peu moins froid désormais.

- Au fait, je me nomme Stephen Miller.

Et songeant tout d'un co: up à quelque chose :

- Au fait, la belle que vous essayez de reconquérir n'aurait pas pour prénom Anastasia par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Tonapani
6ème année
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 16 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
42/100  (42/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Sam 25 Fév - 15:20

Ainsi donc, il ne fallait peut en effet pas se fier aux apparences, n'est-ce pas ? Car en entendant cet "Attendez" et ce qui avait suivi, Gabriel n'aurait jamais cru que l'homme qu'il avait bousculé serait aussi touché par le récit de Gabriel et deviendrait beaucoup plus cool, beaucoup plus gentil et qu'il chercherait même à l'aider.

- Merci Monsieur, c'est gentil.

Gabriel écouta donc ce que disait l'homme, lui donner quelques conseils, lui dire notamment que ce n'est pas dans la boutique des jumeaux Weasley que Gaby trouverait de quoi reconquérir sa belle.

- Oui, je venais ici à tout hasard en fait, je ne sais plus trop ce que je fais depuis que j'ai fait ma bêtise, je sais une chose, que je veux reconquérir celle que j'aime et qu'en effet, comme vous l'avez dit, je suis déterminé et je ferai tout pour arriver à la reconquérir à nouveau. Chez les moldus ? Hum oui c'est une idée en effet.

Ensuite, l'homme se présenta comme étant Stephen Miller. Cela ne disait rien à Gabriel. Ca aurait du peut-être lui dire quelque chose, aucune idée, mais il était depuis trop peu de temps à Londres, et même en Angleterre pour que ça lui dise quelque chose.


- Enchanté de faire votre connaissance, Stephen. Si je peux me permettre de vous appeler ainsi, bien sûr.

Le culot ! Mais bon, c'était le tempérament de Gabriel cela, du moins d'une certaine façon, le jeune homme n'étant pas du tout timide, c'était facile pour lui d'agir ainsi, même si là, il n'avait pas toute sa tête.

- En ce qui me concerne, je m'appelle Gabriel...Gabriel Tonapani, je suis élève à Poudlard mais depuis la rentrée seulement. Avant, j'étais pas ici. Et non, ma belle n'est pas Anastasia. Mais pourquoi donc cette question ?

Un léger sourire de Gaby en disant cela, parler avec quelqu'un de ce qui s'était passé lui faisait du bien quelque part, même s'il n'avait pas encore reconquis le coeur d'Alicia.
Revenir en haut Aller en bas
Stephen A. Miller
Directeur de l'université Dumbledore
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 19/02/2012
Age du personnage : 45 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
78/100  (78/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Sam 25 Fév - 17:10

Stephen pouvait sentir que le jeune homme allait légèrement mieux, il était suffisamment habitué à côtoyer les jeunes pour savoir quand ceux-là avaient à peu près le moral ou pas du tout et là, le Directeur de l'Université avait très rapidement senti le désarroi du jeune homme mais avait aussi senti le changement en lui, ne serait-ce certainement que par le fait de se confier à quelqu'un sur ce qui lui était arrivé, tout récemment semblait-il, d'après les dires du jeune homme !

- Oui, vous pouvez m'appeler Stephen jeune homme aucun souci.

Stephen brisait un peu sa glace mais encore si peu, disons qu'il n'était pas encore prêt de se confier lui aussi au jeune homme sur son passé mais il devait s'avouer que le jeune homme était assez sympathique.

- Je suis également enchanté de faire ta connaissance Gabriel. Et si je t'ai demandé si ta petite amie était Anastasia, c'est parce que ma fille se prénomme ainsi et que de savoir si elle a un petit ami ou pas, est assez difficile, je dois le reconnaître donc voilà, à tout hasard, je me demandais si ça pouvait être elle la jeune fille dont vous semblez si éperdûment amoureux. En tout cas, bon courage pour la reconquérir votre belle, jeune homme. Je suis sûr que vous la méritez, que vous méritez cette chance-là même si vous avez fait une connerie. Vous semblez avoir compris la leçon en tout cas. Chez les moldus, vous trouverez ce qui la fera craquer, j'en suis sûr.

Stephen était assez touché par le récit du jeune homme. Voir quelqu'un se battre ainsi pour une fille alors qu'en plus Gabriel était encore jeune. C'était mignon et puis ça lui rappelait à lui également combien il avait aimé éperdûment sa femme. Lui aussi l'avait perdu mais définitivement, bien dommage ! Mais ça n'empêchait pas Stephen de souhaiter vraiment que le jeune élève de Poudlard reconquérisse la sienne.

- Si vous voulez tenez-moi au courant jeune homme, comme vous voulez. A l'Université Dumbledore d'ici quelques jours. Je vais vous laisser aller chercher désormais de quoi reconquérir votre petite amie.

Un petit sourire gentil de la part de Stephen.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Tonapani
6ème année
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 07/02/2012
Age du personnage : 16 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
42/100  (42/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   Sam 25 Fév - 18:03

Gabriel n'avait pas eu l'idée d'aller chez les Moldus, il devait s'avouer que l'idée de Stephen était vraiment excellente.

- En effet, je ne pense pas trouver grand chose ici vu que c'est avant tout une boutique de farces et attrapes même si j'ai pu voir qu'on y trouvait aussi des cadeaux en tout genre.

Ainsi donc, voilà que Stephen changeait maintenant du tout au tout. Non pas qu'il était maintenant hyper souriant, quand même à ce point là mais il était beaucoup plus cordial qu'au début avec Gabriel en tout cas !

- Je vais en effet allez voir ce que je peux trouver chez les moldus, comme vous me l'avez si bien suggéré. Merci d'avoir pris le temps de m'écouter Stephen en tout cas, vous m'avez bien aidé en si peu de temps. J'étais complètement paumé en mettant les pieds ici.

Stephen travaillait donc à l'Université Dumbledore ? Ca ne faisait que peu de temps que Gabriel était en Angleterre mais il avait déjà entendu parler de cette université-là, et bien sûr, il savait en plus qui avait été Dumbledore. Qui ne le savait pas en France, du moins dans le monde sorcier ? Un si grand personnage, un personnage si illustre, mort trop tôt même s'il avait alors plus de 150 ans à sa mort. Gabriel ne demanda cependant pas quel métier exerçait exactement Stephen à l'université. De toute façon, vu ce qu'avait dit l'homme, tous deux allaient probablement rester en contact car apparemment Stephen voulait bien être au courant de ce que vivait le jeune homme en ce moment et de sa reconquête à venir si celle-ci s'avérait possible.

- Merci encore, je vais vous laisser, j'ai ma belle à reconquérir en effet. Au revoir Stephen !

Gaby sortit donc du magasin de farces et attrapes sans y avoir rien acheté, juste bousculé un homme avec l'intention d'acheter un cadeau en tout genre. Il se rendit à la station de métro la plus proche à pied et prit le métro menant au centre ville. Une fois là, une fois dans un centre commercial moldu, dans une boutique de cadeaux divers et variés, il regarda un peu, savoir s'il était inspiré. Non ! Rien ! Une bijouterie tiens tiens ! Le Gryffondor y entra. Là, il trouverait sûrement son bonheur mais cela allait coûter assez cher probablement, tant pis. Quand on aime, on ne compte pas dit un proverbe moldu. Et heureusement, Gabriel avait toujours de l'argent moldu sur lui. Cependant, il n'était pas bien riche que ce soit en Gallions ou en Livres sterling. Mais tant pis, il était prêt à dépenser ce qu'il fallait pour reconquérir Alicia. Une chaîne en or, un pendentif en or ? Trop cher même si Gaby était prêt à beaucoup de choses mais ça, il ne pouvait pas, il vivait seul, il n'avait que 16 ans, il ne pouvait se permettre d'acheter quelque chose de si cher. Du plaqué or, tiens tiens ! Intéressant ! Gabriel trouva son bonheur là-dedans assez rapidement, dans ses prix, dans ses goûts, et il l'espérait dans ceux d'Alicia. Il alla voir l'une des vendeuses, demander s'il était possible de faire graver quelque chose, la vendeuse lui dit que oui, mais qu'il fallait au moins une heure.

Gabriel n'étant plus à une heure près, il avait déjà séché la demi-matinée de cours de ce lundi dit que oui, pas de soucis, il reviendrait dans environ une heure. Il quitta donc le magasin après avoir dit quoi gravé, après avoir donné un accompte à la vendeuse pour l'achat et il alla flâner dans le centre commercial, dans un monde qu'il ne connaissait pas trop. Gabriel découvrit plein de choses qu'il ne connaissait pas ou si peu : des jeux vidéos, des télévisions, des téléphones, cela était appelé le multimédia apparemment...Des boutiques d'habits moldus, plein de choses qui amusaient un peu Gabriel. L'heure passa assez vite, mais Gabriel attendit encore un peu plus...1h15. Impatient de savoir si ce qu'il avait choisi plairait à Alicia, il retourna à la bijouterie. Ouf, la gravure était finie, Gabriel paya le reste, le fit emballer, remercia et rentra à Poudlard, retournant au chemin de Traverse pour passer par une cheminée.

Il était de retour à l'école. Désormais, dès qu'il pouvait, il devait trouver Alicia.

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avoir envie de détente peut parfois amener à aider quelqu'un dans le besoin [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» On peut parfois cacher les plus beaux joyaux dans les écrins les plus viles [Eli-Mathi]
» Qu'on ne vienne pas me déranger | Lou.
» le bonheur peut parfois se révéler être la pire des douleurs... [pv: Voie Lactée]
» Vianney au petit déjeuner avec sa chérie [Pv Laurélyne]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Poudlard :: La Grande Bretagne :: Chemin de Traverse :: Boutique Weasley-