AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Dim 11 Mar - 21:42

Deux jours que ce pauvre Binns avait finalement décidé de prendre sa retraite, pour un repos plus définitif, enfin vu qu'il était déjà mort et qui plus un fantôme, il ne risquait plus grand chose maintenant.
Peut-être le directeur aurait-il l'occasion de le croiser parlant avec Nick-Quasi-Sans-Tête dans les couloirs. Pauvre Nick... Le vieil homme se demandait si le spectre ex professeur d'histoire de la magie serait assez doué pour endormir les autres fantômes au même point qu'il ne le faisait avec ses anciens élèves qui eux étaient encore vivants. Lisant la gazette du sorcier, il regarda sa montre à gousset qu'il remis paisiblement dans l'une des poches de sa robe de sorcier de couleur bleue.
Bientôt, il recevrait son hôte, et afin de marquer le coup, Aaron avait fait du rangement dans la pièce, en faisant disparaître parchemins et autres objets relatifs à la rédaction de lettres.
Le journal avait été un moyen très utile pour passer la nouvelle que le poste de professeur d'histoire de la magie était libre. Le nouveau chef du corps professionel de Poudlard avait vu tout à coup une montagne de dossiers de candidatures lui arriver par hiboux.
Il était 10h30 du matin seulement, et dans une quinzaine de minutes, la jeune femme qu'il attendait ne tarderait pas à arriver. Sur les murs de la pièce se trouvait les portraits de tout les directeurs de Poudlard, allant des quatre fondateurs, à celui du dernier directeur en date, alias Severus Rogue.
Comme Minerva McGonagall n'était pas encore décédée son portrait n'était pas encore apparu à la suite du tableau représentant l'ancien directeur des serpentards avec l'air tout aussi dédaigneux, froid et cynique qu'on pouvait lui connaître. A sa gauche se trouvait l'image d'Albus Dumbledore, avec qui Aaron conversait de temps à autre quand il n'avait vraiment rien à faire dans son bureau.
D'ailleurs, il était la plupart du temps assez souriant, comme quoi savoir que son disciple avait vaincu Voldemort lui avait permis d'être plus apaisé que jamais, même après la mort.
Une invention extraordinaire ses tableaux gardant une trace des anciens directeurs morts depuis lors, en conservant toute leur personnalité, et en y ajoutant en plus une part de mémoire proche à chacun d'entre eux. Pour le reste ils se tenaient au courant de l'actualité par l'intermédiaire de chaque nouveau collègue vivant prenant la tête de l'école.
Les lieux avaient été organisé selon la volonté d'Aaron, avec des bibliothèques contenant nombre de grimmoires, l'épée de gryffondor protégée dans sa prison de verre , un sortilège empêchant quiconque d'y toucher (une petite nouveauté qu'avait mis au point Aaron) , le choixpeau ,lui, était posé sur une étagère et ressemblait pour l'instant à un chapeau tout écrasé, encore épuisé par les chansonettes qu'il avait poussé durant plusieurs jours.
D'ailleurs, Aaron avait du lui lancer un sortilège de mutisme pour travailler tranquillement.
Zeus, son aigle royal avait quitté son perchoir pour se promener dans le parc, son propriétaire ayant laissé l'oiseau sortir à l'extérieur. La pensine était rangé, et sur une étgaère renfermait des objets personnels liés à l'homme vénérable , qui en avait même inventé certains.
L'air soucieux, Aaron se souvînt de ce qu'il avait écrit à son invitée, Tina Mailey, si sa mémoire ne lui jouait pas des tours. A 82 ans, on ne pouvait pas se souvenir de tout.


Citation :
Chère demoiselle,

J'ai l'immense privilège de vous dire que votre curiculum vitae m'as amplement satisfait.
Je vous donne donc rendez-vous ce mercredi à 10 h 45 précises pour avoir un entretien avec vous et voir si vous êtes fait pour ce poste.

En vous remerciant par avance,

Aaron Mc Kenley, directeur de Poudlard.

PS: Si le jour du rendez-vous ne vous convient pas, veuillez me le signaler pour que nous puissions le décaler à votre convenance. En fait, le code pour que les gargouilles vous laissent passer pour l'escalier est "J'adore les dragées surprises au goût de chocolat".

La miss en question ne tarda pas puisque bientôt, des coups se firent entendre à la porte. Baguette en main, le vieux sorcier la pointa vers les portes, et elles s'ouvrirent bientôt en douceur pour révéler le visage d'ange de la nouvelle venue.

- Bonjour mademoiselle, entrez n'ayez pas peur. Asseyez-vous donc.

Dis humblement le maître des lieux en désignant d'une main le fauteuil prévu à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Lun 12 Mar - 11:03

Tina était en train de se reposer dans sa nouvelle chambre, elle était même en train de dormir alors que Davis était au travail. Tous deux étaient installés ensemble depuis à peine quelques jours. Tina prenait petit à petit ses points de repère dans sa nouvelle demeure, du moins autant qu'elle le pouvait, vu qu'elle ne cherchait pas non plus à en faire trop depuis ces deux-trois jours. Elle faisait tout de même en sorte de ne pas non plus passer ses journées au lit, ce n'était pas son genre du tout. Elle avait essayé de reprendre un peu l'écriture mais cela lui demandait trop d'efforts de concentration. En tout cas, ses nausées s'étaient arrêtées, c'était déjà pas mal, ouf ! La fatigue allait certainement disparaître petit à petit, de toute façon, du moins il fallait l'espérer. Mais la jeune femme avait pu lire quelque chose comme quoi la fatigue disparaissait en grande partie au bout de quelque temps. Tina dormait donc depuis plusieurs heures quand elle sentit quelque chose la tapoter. Mais que se passait-il donc ? Elle ouvrit les yeux et vit un hibou porteur d'un message. Elle se frotta un peu les yeux puis se mit à lire le message. C'était une lettre de Aaron McKenley, le nouveau Directeur de Poudlard la convoquant pour le lendemain dans son bureau de l'école pour un entretien car son cursus l'avait intéressé. En effet, le Professeur Binns allait partir à la retraite et Tina avait postulé pour le poste. Tina irait bien sûr à ce rendez-vous, elle n'avait rien de spécial à faire de toute façon le lendemain. Il fallait juste espérer qu'elle ne soit pas trop fatiguée pour cela. Elle donna une petite friandise au hibou qui repartit, porteur d'un simple message qu'avait écrit simplement la jeune femme.

Professeur McKenley,

je serai présente à ce rendez-vous, merci de votre convocation. A demain Monsieur le Directeur. Merci de cette convocation.

Tina Mailey, écrivaine.


La jeune femme se recoucha aussitôt, une fois le hibou reparti. Le soir, quand Davis rentra, elle lui parla de cette convocation. Davis l'encouragea, lui apporta tout son soutien et espéra comme elle qu'elle ne serait pas trop fatiguée.

Le lendemain, Davis parti au travail, Tina se sentant moins fatiguée, du moins pour le moment et espérant que ça dure ainsi tout le temps du rendez-vous avec le Directeur de l'école, la jeune femme se prépara. Elle ne se mit pas sur son 31 mais s'habilla quand même bien pour la circonstance. Puis elle transplana de chez elle jusqu'au village de Pré Au Lard, ne pouvant aller plus loin vu qu'il était interdit de transplaner dans l'école. La jeune femme fit donc le reste du chemin à pied tranquillement, elle était de toute façon largement dans les temps, il était environ 10h30 quand elle arriva au château. Un quart d'heure pour se rendre au Bureau du Directeur était largement suffisant. Tina n'y était pas souvent venue du temps où elle était elle-même étudiante à Poudlard mais elle savait tout de même où se trouvait le Bureau du Directeur de Poudlard.

Le Directeur lui ayant donné dans sa lettre de convocation le mot de passe de la gargouille, la jeune femme dit donc :


- J'adore les dragées surprises au goût de chocolat.

La gargouille n'eut donc d'autre choix que de livrer le passage à la jeune femme qui se mit donc à gravir les escaliers. Quelques secondes plus tard, la porte elle-même du Bureau s'ouvrit et Tina pénétra dedans. Elle vit tout de suite le tableau de Dumbledore, ce qui lui rappela de bons souvenirs.


- Bonjour Professeur McKenley.

Elle l'avait dit un peu timidement cependant. Elle espérait arriver à cacher un peu cela, non pas le cacher mais du moins ne pas trop être intimidée, ne pas être handicapée par cela en tout cas. La jeune femme à qui Aaron avait demandé de s'asseoir, remercia le Directeur et s'installa sur un fauteuil face au bureau.

- Encore merci de... m'avoir convoqué pour cet entretien, Professeur.

Un peu hésitante dans sa phrase, mais pas trop ! Ouf !
Revenir en haut Aller en bas
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Lun 19 Mar - 21:31

La salutation de la jeune femme plut au vieil homme qui constata qu'elle était une personne très polie. Il avait suspecté qu'elle avait déjà une certaine distinction vu la réponse qu'elle lui avait envoyée par courrier, mais avait jugé bon d'avoir une preuve supplémentaire pour se faire un avis sur la demoiselle en question. Elle était assez belle, et bien qu'elle était jeune, avait jugé bon de ne pas user de charmes trop directes avec le directeur, une attention qui faisait monter la jeune femme dans son estime. Car il pouvait être offensant de considérer son futur employeur comme un vieux grigou pervers alors qu'il ne l'était point, il était davantage porté sur les femmes de son âge à vrai dire, et bien des candidates l'avaient déçues en pensant qu'un bon petit décolleté suffirait à se mettre Aaron dans la poche. Miss Mailey semblait beaucoup le respectait, et il en était de même pour lui envers elle.
Il souria quand elle le remercia de lui avoir donné cet entretien.
Sortant sa baguette, il fit apparaître un plat argenté dans lequel se trouvaient quelques sucreries magiques , ainsi que deux tasses de thé et une bouilloire de laquelle s'échappait un agréable arôme afin que la jeune femme puisse être pleinement rassurée face à lui.
Certes, il était âgé mais pouvait paraître impressionant, après tout, il ne faisait pas parti des sorciers sur lequel on tombait en faisant son petit marché.
S'enfonçant après avoir pris une souris en sucre qui couinait entre ses dents, il invita son invitée à se servir à son tour avant de boire une gorgée de son thé.


- Voyons c'est naturel mademoiselle. J'ai discuté quelque peu avec la professeur Binns qui était assez content de savoir que vous aviez postulé pour reprendre son flambeau. Entre nous, je desespérais de pouvoir lui trouver un remplaçant. Les jeunes ont assez tendance à ne plus prendre en compte l'histoire de la magie. Je ne dis pas que les méthodes du professeur Binns étaient très motivantes pour permettre à son auditaurat d'être pleinement concentré sur le sujet...
Mais cela serait positif que cette matière retrouve un second souffle.


Oui, combien de fois avait-il vu des élèves revenir avec des traces de lettres sur le visage, signe qu'ils avaient dormi sur leur pupitres après deux ou trois heures de cours avec le professeur Binns ?
Il ne le comptait plus, et espèrait que les jeunes sorciers connaissent un peu mieux à l'avenir les origines de leur pays et de leur culture. On ne pouvait pas laisser une matière couler simplement par qu'un enseignant avait toujours parlé durant son cours avec un même temps morne, en lisant à haute voix un vieux bouquin tout poussiéreux.


- En tout cas, vous étiez une bonne élève en histoire de la magie d'après ce que m'a racconté votre ancien professeur, je serais enchanté de vous engager.
Si vous saviez combien de personnes ont essayé de s'inscrire alors qu'ils n'avaient pas les compétences requises juste pour avoir un toit d'assuré durant l'année et de la nourriture offerte gratuitement.
Dites-moi, que comptez-vous faire si vous avez le poste par exemple ?
Et pourquoi n'avez-vous pas eu envie d'être professeur bien avant d'être écrivaine ?


La seconde question tenait plus de la curiosité, car il était vrai qu'en général, quand on voulait être professeur, on avait cette passion dès ses premières années d'études à Poudlard. Et puis comme il s'agissait d'un entretien, il était normal que le directeur puisse voir la motivation de la candidate au poste qu'elle désirait obtenir. Néanmoins, Aaron voulait quand même qu'elle arrive à lui dire quelque chose, car il était assez fatigué de voir du monde tourner dans son bureau depuis deux semaines déjà.
En plus, il ne fallait pas que trop de retard soit pris sur l'enseignement, sans quoi les élèves n'auraient rien à apprendre durant l'année ou presque. Et n'importe quelle école prestigieuse (même magique)devait conserver ses examens de fin d'année pour garder sa bonne réputation.
Manque de chance, c'est à ce moment là que Zeus entra dans la pièce en volant en rasant les cheveux de la jeune femme avant de se poser sur son perchoir, elle devait être un peu effrayée maintenant !


- Désolé, pour cette surprise... qui était tout sauf innatendue pour moi, mais pas pour vous visiblement. Laissez-moi vous présenter Zeus, mon aigle royal , animal de compagnie, et vieil ami depuis une bonne dizaine d'années, en arrondissant à quelques mois près notre rencontre.

Aaron avait choisi son nom en honneur du dieu grec, maître de l'olympe, dont l'aigle était le symbole, or l'éclair qu'il tenait dans une de ses mains. Et puis étant un animal volant, il était assez normal de lui attribuer un nom en rapport avec la voûte céleste. Le vieux sorcier attendait de voir la réaction de Tina qu'il pensait ne pas avoir choqué, il fallait dire que son ami à plume savait signaler ses entrées.
Il aurait pu rendre fou de jalousie n'importe quel hibou avoisinant. Mais en général, les hiboux ne le cherchait pas, avec un aussi mauvais caractère, mieux ne valait pas déranger ce drôle d'oiseau diurne.








Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Mer 21 Mar - 10:47

Tina appréhendait un peu cet entretien mais elle espérait ne pas trop le montrer, elle se demandait quelles pouvaient être les questions qu'allait lui poser le Directeur de Poudard, elle n'allait sûrement pas tarder à le savoir. En tout cas, le vieil homme semblait très respectueux et courtois. C'était la première fois que Tina se trouvait en face de lui, vu qu'il était en poste depuis peu de temps et que du temps où la jeune femme avait été à Poudlard, le Directeur était Albus Perceval Brian Wilfric Dumbledore et que Aaron Mc Kenley n'était même pas encore en poste à Poudlard, même pas en tant que Professeur. Tina était cependant au courant que durant plusieurs années et à deux reprises, le respectable Directeur actuel de Poudlard avait enseigné Les Métamorphoses. Elle s'intéressait à l'Histoire de la Magie et aux dates, et cela en faisait plus ou moins directement partie de savoir cela.

Afin de la mettre à l'aise en face de lui, le vieil homme qui ne paraissait en fait pas du tout si vieux que cela, à part ses cheveux gris et sa barbe, fit apparaître par la magie un service à thé pour deux personnes, et dans la théière un doux arôme se dégageait.


- Mmmmm ! Cela sent très bon, Monsieur le Directeur.

Tina venait de s'exprimer un peu timidement en disant cela. Quelques secondes plus tard, après s'être servi en thé, le Professeur Mc Kenley invita la jeune femme à en faire de même.

- Merci Professeur pour cette proposition de partager un thé avec vous.

L'ancienne Poufsouffle se servit alors que le Directeur de l'école reprenait la parole pour dire que le Professeur Binns semblait assez content que Tina postule pour le poste qu'il laissait désormais vacant.

- Oui, Professeur, je pense aussi qu'il serait bien que cette matière retrouve un peu de vigueur. Je devais faire partie des rares personnes qui ont réussi à suivre les Cours d'Histoire de la Magie mais les dates m'ont toujours passionné. Connaître notre passé permet de mieux savoir ce qui peut nous attendre par la suite. Enfin, dans un certain sens, bien sûr. Et puis...ce n'est que mon opinion.

Tina s'efforçait de ne pas paraître trop hésitante dans ses réponses, elle était sûre de ce qu'elle disait, elle le pensait vraiment mais il s'avérait malgré tout qu'elle était bel et bien intimidée envers le Directeur de Poudlard, comme elle l'était tout le temps d'ailleurs, parfois plus que d'autres. Et encore, ayant retrouvé un peu plus d'assurance en elle grâce à Davis, elle arrivait à plus donner le change qu'avant dans ses propos.


- Je suis contente que le Professeur Binns vous ait parlé de moi en ces termes en tout cas. En effet, je...comme je vous l'ai dit, j'ai toujours aimé l'Histoire quelle qu'elle soit en général. Je...je n'aurais cependant pas pensé que le Professeur Binns se rappelle encore de moi après toutes ces années.

Tina pouvait-elle dire le fond de sa pensée présentement ? C'était quelqu'un de franc, certes, mais intimidée et parfois oser dire quelque chose à quelqu'un n'était pas facile pour elle. Elle décida de se lancer :

- Pour tout vous dire, je ne pensais même pas que le Professeur Binns connaissait mon nom.

Tina venait de dire cela avec un léger sourire, avec une petite pointe d'humour, et bien sûr de façon un peu hésitante. Elle but quelques gorgées de son thé avant qu'il ne refroidisse trop.

Le toit assuré ? Oui en effet, les Professeurs étaient logés à l'école, il est vrai. Si Tina était engagée, elle aurait probablement quelque chose à dire à ce propos-là, une requête à formuler auprès du Professeur Mc Kenley mais ce n'était pas d'actualité pour le moment. Comme pouvaient le dire parfois les moldus, il ne fallait pas mettre la charrue avant les boeufs. Tina préféra donc ne pas relever cette phrase-là du Directeur de Poudlard pour le moment, même s'il était probable qu'avec tous les pouvoirs qu'il avait certainement, il sente qu'une pensée avait traversé l'esprit de la jeune femme.
Tina décida de se concentrer plutôt sur la question du Directeur qui lui avait demandé ce qu'elle comptait faire apprendre aux élèves si elle était choisie pour le poste.


- Leur parler de la fondation de Poudlard par les quatre fondateurs de l'école dont désormais les Maisons portent leur nom. Je pense aussi que parler de la Chambre des Secrets pourrait être pas mal. Pendant de longues années, cela n'a été qu'une légende mais on sait désormais qu'elle existe bel et bien, même si c'est un fait assez récent puisque la preuve que cette pièce secrète et son monstre existaient bel et bien date du moment où j'étais moi-même élève ici, en 2ème année.

Hé oui ! Tina était née la même année que le célèbre Harry Potter qui avait vaincu Lord Voldemort.

- Faire également un cours sur la persécution des sorciers durant de nombreueses années, qu'on les brûlait vifs car on les craignait. Et peut-être parler également de la célèbre affaire des Poisons sous le roi Louis XIV. Je ne manque pas d'idées en fait Professeur. Si...


Tina se sentit à nouveau un peu intimidée pour continuer la fin de sa phrase. Mais elle se reprit bien vite.

- Si vous voulez que je...je vous donne d'autres exemples, il n'y a aucun souci.

Aïe ! Par contre, la deuxième question du Professeur Mc Kenley gênait un peu Tina. Pas parce qu'elle ne souhaitait pas répondre mais parce qu'elle avait peur que sa réponse ne convienne pas, ne plaise pas au vieil homme. Mais elle se devait de répondre et franchement, Tina n'était pas du tout du genre à se défiler, à ne pas dire la vérité, elle avait toujours été loyale et franche et n'allait pas commencer maintenant à mentir.

- Je...disons que voilà...Je suis quelqu'un de très timide à la base même si depuis quelque temps, cela va mieux...Mais bien que j'ai toujours aimé cette matière et que je l'aime toujours, je...je me disais que je ne pouvais pas être faite pour un poste d'enseignante à cause de... de ma timidité. Voilà ! Et puis...Je...J'avais également très peur de revenir ici, à Poudlard alors que...étant adolescente, je...Il s'est passé quelque chose qui me traumatisait encore il y a peu de temps. Mais je retrouve petit à petit confiance en moi grâce à quelqu'un qui compte énormément pour moi...Quelqu'un qui m'apprécie pour ce que je suis et non pas pour autre chose.

Tina avait parlé en hésitant à plusieurs reprises, vraiment intimidée. Comment le Professeur Mc Kenley allait-il prendre cela ? La jeune femme ne devait pas marquer des points pour le poste avec ce qu'elle venait de dire à l'instant. Même si bien sûr, elle avait répondu de façon loyale et honnête à la question et qu'elle n'avait aucunement cherché à évincer la question du Directeur.

C'est alors qu'un bel aigle rentra dans la pièce, un aigle majestueux. L'arrivée du volatile avait un peu étonnée Tina, l'avait un peu surprise. L'aigle dont le Directeur dit qu'il répondait au nom de Zeus, allait sur son perchoir.


- Zeus ? Beau prénom pour un aigle. Celui du Dieu des Dieux Grecs dans la Divinité Antique. Bel animal que voilà, Professeur, je dois bien le reconnaître.

La jeune femme sourit, un peu timidement, toujours un peu impressionnée par le volatile, par cet aigle royal portant un prénom digne de lui semblait-il.
La jeune femme baissa les yeux vers sa tasse de thé, en but de nouveau quelques gorgées.


- Il est vraiment très bon ce thé. Merci encore de m'en avoir proposé.

Elle avait bien sûr dit cela en regardant le vénérable Directeur de l'école de sorcellerie dans les yeux.
La jeune femme se doutait bien que l'entretien n'était pas encore terminé, Aaron Mc Kenley devait encore avoir des questions à poser à Tina et même probablement à lui donner son avis. A l'issue de l'entretien, saurait-elle déjà si elle allait être prise pour le poste ou le Directeur allait-il lui dire qu'il la tenait au courant, informée par hibou ? L'ancienne Poufsouffle savait qu'elle n'était pas la seule à avoir postulé pour le poste en tout cas. Elle s'en doutait et puis en plus, le Directeur l'avait lui-même dit quelques instants plus tôt de toute façon.
Tina, jambes croisées, attendit donc patiemment que le Directeur prenne la suite de l'entretien qui selon elle, ne se déroulait pas trop mal pour le moment, malgré cette timidité de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Mer 21 Mar - 18:57

Ah ça pour sentir bon, son thé était excellent, mais cela satisfaisait Aaron qu'une autre personne en apprécie le doux arôme. Mais il ne fallait pas le remercier pour être si obligeant tout de même, ce n'était que pure politesse quand on recevait quelqu'un de lui servir quelque chose à boire.
En tout cas, après ses remerciements dont le directeur n'eut comme seule réponse d'incliner poliment la tête, il s'amusa de la réflexion de Miss Mailey.
Ils étaient rares les élèves qui avaient résisté au pouvoir soporifique du professeur Binns !
Peut-être se comptaient-ils sur les doigts de la main, et des pieds au grand maximum.
Des braves parmi les braves sans aucun doute, à moins qu'ils ne soient tous tout bonnement insomniaques. La jeune femme avait entièrement raison quand elle disait qu'il fallait connaître son passé pour appréhender son avenir.
D'autant plus si on savait toujours que la magie noire coexistait avec la magie blanche, et que des sorciers pouvaient toujours aussi mal tourner que Voldemort ou Grindelwald avant lui. Buvant une nouvelle gorgée de son thé, le vieil homme laissait parler sa locutrice autant qu'elle en avait envie. Elle n'avait plus l'air si timide que ça au fur et à mesure qu'elle devenait plus locace.
Et puis la confiance en soi ne s'apprenait pas forcément en un jour, elle était davantage marquée chez certaines personnes et moins chez d'autres, tout était une question de caractère.
Il était sûr que Tina, puisque c'était son prénom ne serait jamais un Severus Rogue en puissance, mais de toute façon, quel enseignant essayerait de détroner une ex pointure pareille dans son domaine ?
Il rigola quand la demoiselle lui avoua qu'elle était flattée que le professeur Binns se souvienne d'elle.


- Ma chère... Un professeur se souvient des élèves qui l'ont marqué. Par exemple, si je devais interroger la majorité d'entre eux ayant enseigné à l'époque où Harry Potter était encore élève içi, pleins d'enseignants m'assurerait que Miss Granger est la sorcière la plus douée de sa génération qu'ils aient vu à Poudlard. Mais en revenant à notre sujet, je penses que Mr Binns se rappele de vous car vous deviez être une des rares élèves capable de supporter et d'écouter son cours, à la différence de vos anciens camarades et aînés tous éprouvés en écoutant ce vieux fantôme parler d'un ton somme toute assez égale.

Il fallait appeler un chat un chat après tout. Et Binns ne lui en voudrait pas de parler comme ça de lui, après tout entre anciens collègues de travail, chacun d'eux connaissait les vieilles habitudes de l'autre. Quand on s'entendait bien avec les autres professeurs, on avait même l'impression de faire partie d'une grande famille. Miss Mailey ne se déroba pas quand il la questionna, et elle lui donna différents exemples assez convaincants à son goût, elle méritait d'avoir le poste, vraiment.
Elle semblait d'ailleurs très motivée pour transmettre son savoir à une nouvelle génération de sorcier.
Voilà qui était assez remarquable. Quand aux quelques hésitations orales de la demoiselle, elle disparaîtrait sûrement avec le temps, le temps qu'elle se fasse sa place à Poudlard.
Le sourire d'Aaron devînt plus rayonnant quand sa nouvelle professeur, ou du moins celle qui était amenée à le devenir lui expliqua sa timidité presque maladive. Ainsi venait-elle d'un événement choquant... Evénément que le grand sorcier ne préféra pas lire directement dans l'esprit de la jeune femme puisqu'il s'agissait de sa vie privée. Aaron suspectait parfois Albus de le faire, sans avoir demander une quelconque autorisation pour le faire.
Mais dans certaines circonstances, il n'y avait pas besoin de faire tant de cérémonies.
Le directeur était enchanté de voir qu'une personne pouvait être aussi heureuse grâce à l'amour, car il devait bien s'agir de ça, lui-même l'ayant déjà connu quand il était plus jeune, bien plus jeune.


- Je suis content pour vous que vous ayez trouvé une personne capable de vous aimer à tel point qu'elle vous permet de retrouver confiance en vous. Il faut parfois un certain temps avant de trouver quelqu'un d'aussi rare. Pour en revenir à ce que vous m'avez dit, pensez-bien que je suis désolé pour vous est de ce qui à pu arriver quand vous étiez adolescente et élève à l'école.
Chaque directeur se doit de protéger au mieux ses élèves, et je suis sûr qu'Albus içi présent, est assez attristé de savoir qu'un tel événement à pu avoir lieu alors qu'il était en charge de Poudlard.
Du moins j'imagine que c'était quand il était directeur non ?
Vous savez, je pourrais lire directement dans votre esprit ce qui s'est passé ce jour-là... Mais je penses que cela ne sera pas nécessaire dans la mesure où chacun est libre de parler quand il le souhaite de ses problèmes avec autrui.


Après tout, la jeune femme ne lui avait pas donné son âge de l'époque, du coup, même en l'estimant de tête, le directeur ne pouvait pas savoir quand avait eu lieu précisément l'événement en question, et surtout ce qu'il en était.

- Pour ce qui est du programme que vous réserver aux élèves, j'en suis rassuré, et je vous autorise bien entendu à parler de ce qu'il s'est passé dans la Chambre des secrets. D'ailleurs nous avons fait quelques réaménagements dans cette salle après la reconstruction de Poudlard. On ne pouvait pas laisser cette chambre secrète ouverte avec un squelette entier de Basilic en libre disposition à l'intérieur .

Des ossements aussi puissants pouvaient être employés à mauvais escient, voilà pourquoi Aaron avait pris des mesures quand à la Chambre des Secrets et son contenu.

- Pour ce qui est de Zeus, je suis sûr qu'après lui avoir fait pareils compliments, il sera d'accord pour que vous puissiez lui caresser les plumes. Pour ma part, je suis assez satisfait de vos réponses, voilà pourquoi je vous donne officiellement le poste de professeur d'Histoire de la magie. Vous pourrez commencer dès la semaine prochaine.

Il fallait tout de même un peu de suspens, voilà pourquoi Aaron n'avait pas donné sa réponse bien avant dans la discussion.








Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Sam 24 Mar - 13:15

- Ho oui, je le sais bien que les Professeurs ont en général une excellente mémoire du nom de leurs élèves mais je.... je n'aurais jamais pensé cependant que ce soit le cas du Professeur Binns...

Oups ! Tina pouvait-elle se permettre de dire cela au Directeur de Poudlard ? Comment allait-il donc réagir ? Certes, la jeune femme était quelqu'un de franc et de loyal mais ce qu'elle venait de dire n'était-il justement pas trop franc ? Pas trop le fond de sa pensée ? D'accord, d'accord, le Professeur Binns parlait d'une voix monocorde, ses cours étaient soporifiques, il semblati débiter son cours comme s'il était seule dans une pièce, comme pour lui-même. D'ailleurs, dans ce qu'elle venait de dire, la jeune femme avait été très hésitante dans ses propos.

- Oups, Professeur, je...je...vous prie de m'excuser pour ce que je viens de dire mais je...je voulais dire par là que le Professeur Binns semblait être tellement dans ce qu'il disait, dans ce qu'il débitait durant ses cours, comme s'i....l avait été seul en classe, comme si aucun élève n'était présent autour de lui que je n'aurais jamais pensé qu'il puisse se souvenir du prénom et du nom d'un élève, même si... les noms qu'il a dû retenir étaient certainement ceux des rares élèves suivant son cours. En tout cas, je suis contente qu'il vous ait parlé de moi aussi aisément.

La jeune femme venait à nouveau de s'exprimer de façon un peu hésitante, elle espérait que le Professeur Mc Kenley n'allait pas mal prendre tout ce qu'elle venait de dire. Ce qui la rassurait un peu, c'est qu'il semblait partager un peu son avis sur le professeur Binns, donc ça devrait le faire ce que venait de dire la jeune femme.

Aaron était content pour Tina qu'elle ait trouvé celui qui lui permettait de reprendre confiance en elle, de l'aider à avancer dans la vie.


- Oui en effet trouver la perle rare est parfois assez difficile. Pour moi, c'est le hasard qui a fait cela d'ailleurs.

Tina se doutait bien que le Professeur Mc Kenley avait deviné que quelque chose s'était passé dans le passé de la jeune femme mais il ne posa pas de question, il dit seulement qu'il pourrait très bien lire dans ses pensées s'il le souhaitait mais qu'il ne le ferait pas, par respect pour elle.

- Merci Professeur de ne pas chercher à vous introduire dans mon esprit. J'avais entendu en effet dire que vous étiez un très bon légilimens, j'en ai donc la preuve aujourd'hui.

La jeune femme sourit légèrement en disant cela. Elle pouvait déceler sans pour autant être elle-même légilimens que le Directeur de l'école de sorcellerie semblait en tout cas satisfait de ce qu'elle envisageait d'apprendre aux élèves de l'école. Il le lui dit d'ailleurs lui-même quelques instants plus tard.


- Oui, laisser cette Chambre des Secrets ouverte dans l'état dans lequel elle était, ça n'aurait pas été l'idéal en effet.

Tout d'un coup, une idée venait d'ailleurs à Tina mais allait-elle être réalisable ou pas ? Elle allait devoir en parler au Professeur Mc Kenley. Il fallait déjà pour cela qu'elle sache si elle obtenait le poste ou pas. Elle n'allait sûrement pas tarder à le savoir.

Tina but encore quelques gorgées de son thé, elle le finit d'ailleurs, il commençait à bien refroidir. Il était temps qu'elle le finisse. Alors qu'elle venait de boire la dernière gorgée, de reposer sa tasse et de lever à peine à nouveau les yeux vers le Directeur de l'école, ce dernier reprenait la parole pour lui dire qu'il lui donnait officiellement le poste de Professeur d'Histoire de la Magie après lui avoir dit que Zeus serait probablement d'accord pour qu'elle le caresse un peu. Tina n'osait cependant pas s'approcher de l'aigle royal pour le caresser, cela l'intimidtait un peu. Elle le ferait probablement d'ici quelques minutes si elle l'osait.


- Merci Professeur de me donner ce poste-là. J'espère être apte à reprendre dignement la suite du Professeur Binns et ne pas endormir à mon tour les élèves.

Il était temps que la jeune femme parle de son idée. Elle était toute souriante de savoir qu'elle avait ce poste qu'elle avait tant désiré.

- Je songe d'ailleurs à quelque chose Professeur, une idée qui m'est venue à propos de la Chambre des Secrets. Pouvez-vous me dire en quoi elle a été aménagée désormais ? Une sorte de musée ou quelque chose du genre ou tout à fait autre chose ? Car je...


Tina s'interrompit, devait-elle aller au bout de sa pensée ? Comment allait donc réagir le Directeur de Poudlard à cela et allait-il lui dire ce qu'avait maintenant de particulier cette fameuse Chambre des secrets qui avait tant fait parler d'elle en 1992-1993 ?

La jeune femme reprit un peu timidement :

- Je me demandais en fait si.... s'il serait possible d'amener un jour les élèves dans la Chambre des Secrets quand je ferai mon cours là-dessus ? Mais bon, cela ne doit pas être possible vu que...qu'elle s'ouvrait uniquement en parlant le Fourchelang et que peu de monde parle cette langue et que....je.... ce doit être une mauvaise idée...Je...J'aurais dû me taire je crois...

Tina baissa les yeux un instant. Elle ne savait plus où se mettre avec ce qu'elle venait de dire à l'instant. Mais qui sait, le Professeur Mc Kenley allait peut-être trouver son idée pas mal du tout ? Cela ferait un peu de pratique aux élèves lors des cours d'Histoire de la Magie et peut-être que lors d'autres cours, mettre un peu de pratique ou de mise en scène pourrait être également possible ? Et puis, peut-être qu'avec le réaménagement de la Chambre des Secrets, celle-ci ne s'ouvrait peut-être plus en parlant cette langue issue de Serpentard lui-même, cette langue qu'avait parlé Harry Potter durant sa scolarité et qui lui avait permis de vaincre une nouvelle fois Voldemort durant sa deuxième année, enfin son souvenir puisque Lord Voldemort lui-même n'était revenu à la vie qu'en 1995 mais que personne ne l'avait cru initialement. Tina ne manquait en tout cas pas d'idées pour ses futurs cours. Elle espérait vraiment arriver à surpasser sa timidité pour faire des cours dignes de ce nom. Ayant repris une certaine confiance en elle, elle devrait logiquement être à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Dim 25 Mar - 18:24

Il n'y avait pas seulement Binns qui se souvenait du nom d'anciens élèves, Aaron aussi était resté en contact avec certains d'entre eux, pour la plupart des sorciers et sorcières d'un certain âge maintenant puisque ses premières années comme professeur de défense contre les forces du mal s'étaient déroulés dans les années 50 à 60. Pour les derniers élèves qu'il avait eu ils étaient heureusement pour eux, beaucoup plus jeunes que leurs prédécesseurs.
La naïveté de Miss Mailey l'étonnait un peu, mais parfois il fallait garder un peu de magie de sa propre adolescence pour rester jeune dans l'âme.
La seconde réponse de Tina fit rire intérieurement le nouveau directeur de Poudlard, car pour parler aisément, Cuthbert (puisque c'est le prénom de l'ancien professeur d'Histoire de la magie) n'avait aucun problème. Le plus dur était de l'arrêter une fois une discussion lancée.
Il était même arrivé à Aaron d'emprunter de temps à autre des passages secrets habilement dissimulés dans le château pour éviter l'enseignant fantômatique, afin de ne pas être obligé de participer à un dialogue assomant.
Dialogue qui se transformait rapidement en monologue, à tel point qu'une fois Aaron était parti discrètement aux toilettes pendant que le vénérable esprit continuait à parler tout seul.
Il remercia mentalement la jeune femme qui passa rapidement à un nouveau sujet en évoquant le fait que parfois le hasard faisait bien les choses dont en amour.
Hé oui, cela pouvait arriver, le vieil homme le savait bien, même s'il ne jouait pas les Don Juan à son âge, il était plûtot de l'ancienne tradition, un homme courtois, en toute circonstance pour le bonheur de ses dames (de son âge, cela allait de soi), même si sa bonne tenue pouvait toucher également et de manière invonlontaire les demoiselles à proximité. L'ancienne poufsouffle le remercia de ne pas avoir lu dans ses pensées, pour connaître son histoire personnelle.


- De rien ma chère, nul n'a le droit de s'aventurer dans la vie d'autrui sans son accord, du moins c'est mon point de vue. En tout cas pour tout ce qui touche à la vie privée... En cas d'attaque de l'école, je serais moins respectueux avec mes adversaires.

La probabilité pour que Poudlard soit attaqué de nouveau par des mages noirs était mince, mais pas impossible, car là où le bien existait, son pendant se développait aussi. Néanmoins en disant cela, le vieux sorcier avait gardé son calme et avait presque un air insouciant face à son invitée.
Buvant son thé, il prit une souris en sucre qu'il mangea avec gourmandise avant d'écouter la suite des propos de la demoiselle assise en face de lui. Ses projets étaient assez innovants, et même si l'un d'eux concernait la chambre des secrets, Aaron ne voyait pas pourquoi il n'autoriserait pas la nouvelle professeur d'histoire de la magie à y emmener ses élèves.
Mieux valaient qu'ils sachent qu'une telle chambre existait (bien qu'en passant par là Harry Potter avait prouvé par ses actes qu'elle n'était pas une simple légende), pour apprendre que la non confirmation d'une telle pièce dissimulée dans le château avait failli mettre leurs aînés en danger.
De toute manière, il ne pouvait plus y avoir de danger puisqu'Aaron avait évacué le squelette du Basilic s'y trouvant, en outre il n'y avait aucun objet de magie noire à l'intérieur.


- Oh... La Chambre des secrets à été laissée telle qu'elle était , car même si elle hébergait un monstre, elle reste quand même une création d'un des quatre fondateurs de Poudlard, et bien que la décoration de la pièce ne soit pas vraiment à mon goût, elle représente quand même un patrimoine important de notre école. Pour y accéder vous n'avez pas à vous en inquiéter, il fallait auparavant parler fourchelang pour s'y rendre c'est vrai, mais depuis la mort de Voldemort, cette protection à disparu, confirmant qu'il était le dernier descendant vivant de Salazar Serpentard.
Pour une raison, qu'Albus m'a fait juré de garder cachée, Mr Potter n'est plus à même de le parler actuellement, mais il suffit juste de lancer un simple sortilège pour que la salle s'ouvre désormais.
J'imagine que Serpentard lui-même devait penser que ses descendants vivraient plus longtemps ou qu'ils soient assez nombreux en utilisant mieux ce lieu pour prendre ensuite le contrôle complet du château, mais cela ne s'est jamais produit.
Néanmoins, il serait bien que vous me préveniez du jour durant laquelle aura lieu cette visite, car comme vous devez l'ignorer, les "couloirs" pour arriver jusqu'à, l'anti-chambre de la chambre des Secrets, sont constitués comme un toboggan géant, et il serait impossible de remonter sans une aide extérieure. Donc je lèverais la protection anti-transplanage dans les toilettes des filles pour quelques heures.


L'entretien aurait pû prendre fin quelques minutes après ces paroles, mais tout à coup, un jet de lumière argenté passa la porte avant de se matérialiser dans le bureau du directeur.
Le patronus pris une forme animale familère qui s'avéra être bientôt un labrador, et pendant qu'il regardait Aaron, le chien blanc brillant d'un éclat blanc immaculé, parla avec la voix de Davis Burningham, chef du quartier général des aurors.


- Bonjour Aaron, désolé de vous déranger pendant votre rendez-vous avec Tina. Je vous informe, que Justin Blackwood, et Elisabeth Dwait ont été retrouvé sans vie dans leurs maisons. Il n'y aucune confirmation qu'un mangemort en fuite soit responsable du meurtre puisqu'il n'y avait aucune marque des ténèbres flottant au dessus des demeures des deux victimes. Les meurtres ont eu lieu à deux jours d'intervalle d'après l'enquête, et durant la nuit, afin de mieux les surprendre.
Nous pourrons en rediscuter avec plus de précisions quand je vous verrais, dites-moi si vous pensez organiser bientôt une réunion.


Bientôt un aigle royale jaillit de l'extrémité de la baguette d'Aaron, et celui-ci partit dans la direction que le chien avait prise dans le sens inverse. Chien qui d'ailleurs avait juste disparu après bonne réception du message. Tina, elle restait perplexe, et il n'y avait pas à douter qu'elle avait sûrement des questions à poser à Aaron, des questions que l'homme âgé qu'il était aurait préféré éviter.
Mais maintenant il n'avait aucune raison de mentir face à sa locutrice.

Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Lun 26 Mar - 18:51

Le Professeur Binns était de toute façon ce qu'il était, chaque personne étant unique en son genre. Deux personnes exactement semblables, ça ne pouvait pas exister, même pas des jumeaux, cela était impossible. Et pour en revenir au Professeur Binns dont elle allait désormais assurer le poste, la jeune femme espérait être à la hauteur, ne pas endormir à son tour les élèves qui avaient subi cela durant des années, même si bien sûr, ce n'étaient désormais plus les mêmes élèves.

- Certaines personnes doivent parfois en effet profiter de leurs pouvoir de lire dans les pensées pour lire dans celles des autres sans leur avis, voire de profiter d'autres pouvoirs au détriment des autres, même si cela peut avoir son utilité parfois, peut-être. En tout cas, merci encore de ne pas vous immiscer dans ma vie privée sans mon accord, Professeur !

La jeune femme, un peu intimidée, sourit au Professeur Mc Kenley qui, par certains aspects physiques ou même de sa personnalité, lui rappelaient étrangement celui qui avait été Directeur de Poudlard au temps où elle-même était élève.

- Je ne sais pas si je dois...


Devait-elle continuer le fond de sa pensée ? Devait-elle en faire part au Directeur de l'école ?

- vous dire cela mais...mais vous me rappelez énormément le Professeur Dumbledore parfois qui était comme Vous le savez sûrement le Directeur de Poudlard quand j'y étais moi-même élève.

Voilà ! C'était dit alors que juste quelques minutes auparavant, la jeune femme avait écouté l'ancien Professeur de Défense Contre Les Forces Du Mal parler de la Chambre des Secrets en disant à la jeune femme que le jour où elle y prévoyait la visite et le cours là-dessus, elle se devrait d'en informer Aaron Mc Kenley afin qu'il enlève l'anti-transplanage pour remonter de là-bas.


- D'accord Professeur, je n'y manquerai pas de vous dire avec un peu d'avance le jour où je prévoirai ce soir.

Tina fit un léger sourire, l'entretien allait probablement se terminer maintenant, la jeune femme attendait seulement que le Directeur conclut l'entretien. C'est alors qu'une voix se fit entendre, celle d'un patronus, qu'elle reconnut fort bien, celui de Davis, qui parlaient de deux personnes décédées apparemment.


- Qui sont ces deux personnes dont a parlé Davis par son Patronus Professeur Mc Kenley ? Et pourquoi vient-il vous en parler à vous alors qu'il fait partie du Ministère de la Magie et non pas de Poudlard ?

Tina était perplexe et plein d'étonnements. Se pouvait-il donc que...

- Davis court-il un risque particulier comme ce qui est arrivé à ces deux personnes ?

Tina était soudainement inquiète, ce qu'il fallait éviter dans son état présent. Elle s'efforça donc de chasser toute inquiétude de son esprit, attendant patiemment la réponse du Directeur de Poudlard à ce qu'elle venait de demander à l'instant, croisant également les doigts pour que tout aille bien pour Davis.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Jeu 29 Mar - 17:32

Le droit de pouvoir accéder à ses propres pensées sans que quelqu'un puisse farfouiller dedans à sa guise était un droit inaliénable chez les sorciers, Aaron n'avait donc pas à déroger à la règle, sauf en cas de force majeure bien entendu. Le vieil homme souria à la jeune femme quand elle lui avoua qu'il ressemblait, sûrement plus physiquement que moralement à son vieil ami qu'était Albus.
Peut-être qu'elle avait raison en y réfléchissant, à vrai dire le nouveu directeur de Poudlard, en sachant que c'était un compliment (Dumbledore était quand même un génie de la magie) en fut assez touché.
Si ça, continuait la demoiselle allait le faire rougir, heureusement à son âge, et grâce à une barbe assez longue, on pouvait cacher ce genre d'expression. Néanmoins, son sourire lui était clairement visible.


- Merci beaucoup mademoiselle, je dois dire que c'est plus beau compliment qu'on ne m'est jamais fait, mais si je dois quand même ajouter modestement que je n'ai pas tout les talents qu'avait Albus, qui se trouve dans un des cadres sur la gauche de mon fauteuil.

Le portrait de Dumbledore avait l'air de beaucoup s'amuser de cette situation avec ses yeux bleus pétillants derrière ses lunettes demi-circulaires. Cependant, Aaron se démarquait principalement de l'ex-héros vainqueur du duel contre Grindenwald, par un goût du secret moins prononcé.
Il fallait avoir confiance en autrui, dans la mesure où la personne était bien évidemment digne de confiance. Et après que la demoiselle lui ait confirmé qu'elle le mettrait au courant du jour où elle organiserait ce cours dans la chambre des secrets, et après l'arrivée du patronus du chef du quartier général des aurors et l'envoi du sien en guise de réponse, voilà que sa nouvelle enseignante lui posa des questions sur cette arrivée pour le moins impromptue. Elle voulait des explications, et Aaron ne ferait pas la politique de l'autruche, il allait lui donner immédiatement les informations qu'elle voulait connaître.


- Tina, je dois vous dire, qu'à part Davis, vous ne devez parler à personne d'autre pour le moment de ce dont je vais vous parler. J'en déduis vu la familiarité avec laquelle vous parlez de lui que vous êtes quelqu'un de proche de son entourage c'est pour cela que vous ne devrez pas répéter à quiconque or lui ce que je vais vous dire, vous m'avez bien compris ?

La jeune femme avait l'air inquiète, sûrement pour Davis, en était-elle amoureuse ? Sûrement vu son attitude, mais si ça n'était pas ça, elle serait sûrement l'une de ses fidèles amies peut-être.

- Les deux personnes mentionnées par Davis sont des sorciers qui faisaient parti de l'ordre du phénix jusqu'à hier puisqu'ils sont décédés lors de cet intervalle de temps.
Je ne pense pas que le fait que Davis appartienne aussi à l'ordre le mette en danger pour le moment, car il est un membre assez récent de cette société secrète de défense contre les forces du mal dont je suis le nouveau chef. Justin Blackwood, et Elisabeth Dwait en revanche, était des membres assez anciens de l'ordre du phénix et avaient participé à la première guerre contre Voldemort, et avaient également survécu à la grande bataille de Poudlard. Leurs pertes en plus d'être tragiques vient affaiblir notre force de frappe que nous gardons en réserve en cas de danger.
Danger qui à l'air de devenir de plus en plus réel même si on ignore encore de quelle nature il est exactement. Concernant Davis, il se peut quand même qu'on s'en prenne à lui en tant que chef du quartier général des aurors, je ne vous le cache pas maintenant que nous sommes en alerte, nous lui viendrons en renfort s'il à besoin d'aide un jour.


Mieux valait être franc avec la jeune femme plûtot que de lui dire que Davis ne risquait absolument rien alors que cela serait parfaitement faux. D'autant plus que Tina était jeune, certes mais pas stupide non plus.

- Me promettez-vous de garder le secret quand à ce que je viens de vous révéler sur Davis et moi ?

Oui car prudence était mère de sûreté comme le disait l'adage, mais Tina ne s'amuserait certainement pas à mettre en danger la vie de Davis, ni celle de son employeur.

- Vous devez vous demandez pourquoi ce n'est pas monsieur Potter qui est à le tête de l'ordre du phénix non ? Il est vrai qu'il aurait pu prétendre à cette place après avoir vaincu Voldemort, mais Albus içi présent, ou du moins ce qu'il reste de lui...

Oui car un portrait parlant et pensant ne valait pas non plus l'original mort depuis six ans.

- ... avons estimé qu'il valait mieux laisser Harry se reposer après cette guerre. Après tout ce qu'il avait vécu en s'opposant à Voldemort, nous ne pouvions pas lui demander d'assurer une nouvelle fois tout seul la protection de l'Angleterre. Bien entendu Hermione Granger et Ron Weasley auraient pu l'aider s'il avait été à la tête du mouvement, mais je penses qu'ils fallaient leur laisser le temps de refaire leur vie tranquillement après leurs combats contre les mangemorts.

L'essentiel était dit, ne restait plus qu'à attendre les réactions de Tina après ces paroles fort sages.
Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Ven 30 Mar - 13:30

Aaron Mc Kenley fut content du compliment que lui avait la jeune femme. Cela l'intimida un peu d'avoir osé faire un compliment à quelqu'un de si important que le Directeur de Poudlard. Il était certain que ce n'était pas tous les jours que la jeune femme agissait ainsi.

- Je vous en prie Professeur Mc Kenley. Je...je ne pense quand même pas être la seule à penser cela de vous. Peut-être que certaines personnes n'osent pas le faire. Je me demande d'ailleurs comment moi-même j'ai osé.

Tina rougit un peu.

- Vous avez certainement remarqué que je...que j'ai tendance à être assez timide.

Tina regarda alors le portrait de l'ancien Directeur de Poudlard, le grand Albus Dumlbledore qui était tout sourire de la situation. Cela intimida de nouveau un peu la jeune femme qui se reprit bien vite en entendant de nouveau Aaron reprendre la parole et dire à Tina que ce qu'il allait lui dire, elle devait le garder pour elle, n'en parler qu'avec Davis, nulle part ailleurs.

- Bien Monsieur le Directeur, vous avez ma parole, je vous écoute.

Elle écouta alors le vénérable Directeur lui expliquer ce que signifiait ce Patronus que lui avait envoyé Davis quelques instants auparavant. Il s'agissait donc de la disparition de deux personnes, Davis n'était pas lui-même à l'écart de tout danger mais il était protégé. Cela ne rassurait pas la jeune femme d'une certaine façon mais Aaron Mc Kenley ne lui avait au moins pas caché la vérité, ce en quoi il avait tout à fait raison.

- L'Ordre du Phénix ? C'est ainsi comme ça que s'appelle le groupe dont vous faites partie. Je vois, et si je comprends bien Monsieur le Directeur, c'est en fait quelque part un groupe en opposition aux Mangemorts, c'est cela ?

Tina espérait avoir bien compris le but de cet organisme secret dont venait de lui parler le Professeur Mc Kenley.

- Vous avez en tout cas ma parole comme je l'ai dit juste avant. Je vous promets que je n'en parlerai pas, sauf avec Davis, entre lui et moi seulement. Quant au fait que ce ne soit pas Monsieur Potter qui en soit à la tête, je comprends qu'il ait en effet besoin d'un peu de temps pour lui après tout ce qu'il a vécu lors qu'il était élève à Poudlard. Mais je....heuuuuuuu....Professeur, comment peut-on rejoindre l'Ordre du Phénix ? Enfin, je...

Tina était de nouveau intimidée par ce qu'elle souhaitait dire.


- Je demande ça dans le cas où je... voudrais moi aussi en faire partie un jour.
Revenir en haut Aller en bas
Cindy Waters
Directeur de Poudlard/Chef de l'Ordre du phénix
avatar

Messages : 48
Date d'inscription : 13/02/2012
Age du personnage : 32 ans

Bourse en peau de Mok'
PM:
90/100  (90/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Lun 2 Avr - 18:59

La demoiselle était très polie en plus d'être timide, ce qui compensait largement ce manque de confiance chronique en elle. Quand à savoir si effectivement il ressemblait ou non physiquement ou moralement Aaron l'ignorait, et cela n'avait pas une grande importance à ses yeux en fait.
Chaque être humain étant unique, il était normal de se démarquer des autres par quelques traits de personnalités. Mais vu que la demoiselle pensait que cela lui ferait plaisir, le sorcier d'un certain âge s'était montré très courtois à son encontre.


- C'est très bien de rester naturel Tina, vous ne devriez vous inquiétez davantage pour cela, votre timidité s'estompera sûrement avec le temps.

Oh, oui car en vieillissant, certaines femmes avaient un caractère beaucoup plus affirmé que durant leur prime jeunesse. Aaron le savait bien puisqu'il l'avait déjà vu maintes et maintes fois dans sa vie d'homme. Il plaignait presque certains de ses vieux amis mariées depuis près de trente ou quarante ans à leurs femmes. Lui pour l'instant était un fringuant célibataire de 82 ans, mais il espèrait quand même arriver au moins à être centenaire. Il était quand même assez grand et énergique pour son âge.
Mais revenant nos à nos dragons ! Après avoir eu la parole de sa destinatrice, Aaron pu expliquer en détail à la jeune femme dans quelles circonstances il connaissait personellement Davis, et bientôt, la jolie jeune femme blonde lui demanda si l'ordre du phénix était juste un mouvement anti-mangemort.


- Je vois que vous connaissez un peu de réputation l'ordre du phénix. En effet, l'ordre du phénix, qui je vous le rappele à été créé par Albus ici présent vise à opposer une résistance aux mangemorts. Néanmoins je penses qu'il serait réducteur de dire qu'il ne s'agit que d'une société secrète pour repousser seulement les mangemorts. Imaginons qu'un jour un autre mage noir naisse, avec des partisans qu'il nommerait autrement, nous pourrions aussi l'affronter, même s'il ne s'agit pas d'individus que l'on appeleraient "mangemorts". Il faut toujours une sous-pape de secours au monde quand la magie noire se réveille je penses.

Offrir au monde une alternative de pouvoir lutter contre les forces du mal était une solution assez rassurante quand on y pensait, néanmoins, il fallait parfois faire des sacrifices nécessaires pour cette bonne cause. D'ailleurs, la jeune femme le tira de ses pensées à temps pour qu'il se rende compte qu'elle lui demandait comment entrer dans l'ordre. Miss Mailey savait-elle à quoi elle aurait à faire en entrant dans cette organisation ? Aaron devait être le plus clair possible pour qu'il soit sûr qu'elle fasse le bon choix sans avoir à le regretter.

- Pour intégrer l'ordre, il suffit de venir me voir ou de m'écrire afin de prendre rendez-vous et voir s'il est possible de vous y intégrer ou pas. Il nous faut le plus de baguettes possible en cas de coup dur, d'autant plus si quelqu'un à décider de supprimer les membres les plus anciens de notre société secrète. Mais je dois quand même vous prévenir qu'en entrant dans l'ordre, vous mettez aussi potentiellement votre vie en jeu. Les mages noirs ne sont jamais des enfants de coeur, et pour se dresser contre eux, il faut un courage extraordinaire et une détermination extrême.
Alors je vous conseille quand même de réfléchir un peu à cela avant de prendre une quelconque décision, je n'aimerais pas perdre mon nouveau professeur d'histoire de la magie à cause d'une attitude imprudente. Je sais que vous ne direz rien sur notre discussion à part à Davis, mais si jamais vous pouvez vous servir de l'occlumancie pour empêcher d'autres personnes d'accéder à votre esprit, et surtout à vos souvenirs plus que vos pensées, je vous encourage vivement à le faire.


Buvant une gorgée de son thé qui était de moins en moins chaud, le directeur sortit une montre à gousset en or qu'il reposa bientôt dans l'une dans ses poches avant de finir d'avaler le liquide chaud.
Le temps était passé à une vitesse puisqu'il était déjà midi passé, d'ailleurs l'estomac d'Aaron commençait à crier famine. Même à son âge, on avait encore de l'appétit tout de même.


- Sur ce, je pense qu'il est temps pour nous de nous séparer Tina. Vous pourrez commencer à enseigner dès la semaine prochaine, jusque là pensez à tout ce dont nous avons parlé ensemble. N'hésitez pas à passer à mon bureau si jamais vous avez un problème.

Et avant que sa jeune invitée ne quitte la pièce, Aaron lui baisa la main en tout gentleman qu'il était.
En homme bien élevé, et même si la parité existait, le sorcier avait du mal à imaginer une scène où il serrerrait simplement la scène de la miss. C'était trop moderne pour lui, trop direct puisqu'il la voyait seulement pour la première fois au château.
Revenir en haut Aller en bas
Tina Cuth
Professeur d'Histoire de la magie
avatar

Messages : 727
Date d'inscription : 26/01/2012
Age du personnage : 23 ans
Humeur : Amoureuse de Davis
Epouvantard : Davis disparu ou mort

Bourse en peau de Mok'
PM:
56/100  (56/100)
Nature spéciale:

MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   Mar 3 Avr - 12:55

C'était maintenant au tour d'Aaron de faire un compliment à Tina en lui disant que rester naturel était quelque chose de très bien et que sa timidité s'estomperait avec le temps.

- Oui, il est possible que ma timidité s'estompe avec le temps, du moins une partie de ma timidité car j'étais toujours été ainsi Professeur. Je pense que cela fait partie de moi, que je serai toujours un peu timide et puis en plus, ce que j'ai vécu par le passé fait que je suis timide.

Tina faisait de nouveau allusion à cela devant le Directeur de Poudlard mais elle savait que celui-ci, comme il l'avait dit auparavant, n'allait pas abuser de son pouvoir de légilimens pour lire dans la jeune fille. C'était à elle de se confier à lui un jour si elle en ressentait l'envie et le besoin. Mais cela allait-il se produire ? La jeune femme ne le savait pas encore, il ne fallait en plus pas oublier que le Professeur Mc Kenley, en plus d'être d'un âge respectable, était désormais son employeur, donc pas son ami, ni son confident. Même si bien sûr, il était tout à fait partant pour qu'elle n'hésite pas à venir le voir en cas de besoin.


- Oui je connais un peu l'Ordre du Phénix Professeur, et je sais que c'est une grande responsabilité que chacun engage en vous rejoignant. Je sais que ce n'est pas sans risque ne vous en faites pas, Professeur. Ma question était purement informative même si combattre les forces du Mal à vos côtés me conviendrait bien mais je ne sais pas si je suis capable de cela actuellement pour diverses raisons. Je parlerai de cela prochainement avec Davis.

Quant au conseil que lui donnait Aarrin d'apprendre à fermer son esprit aux autres, c'était excellent mais comment apprendre cela ? Ca ne devait pas être si facile que cela de devenir oclumens, il devait certainement falloir des mois, voire des années pour cela, non ? Tina aurait aimé demander cela au Professeur Mc Kenley mais elle n'osa pas et puis, de plus, elle vit de toute façon le Directeur de Poudlard regarder sa montre à gousset et ensuite conclure l'entretien en disant qu'elle pouvait commencer ses cours dès la semaine prochaine.

- Merci pour cet entretien et pour le poste Professeur. A la semaine prochaine !

Tina fit un petit sourire timide à celui qui était désormais officiellement son employeur, surtout que celui-ci, en bon gentleman, lui fit un baise-main, ce qui fit rougir la jeune femme. La jeune femme, un peu intimidée, quitta donc le bureau du Professeur Mc Kenley, heureuse d'avoir obtenu le poste de Professeur pour cette matière qu'elle adorait tant depuis qu'elle était toute petite.

[TERMINE]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un nouveau poste laissé vacant (PV Tina Mailey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouveau poste ! ^^'
» [Demande de poste vacant] Steven Caldwell
» Obtenir un poste vacant
» poste vacant d'emma stone
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Poudlard :: Etages :: Bureau du directeur-